Western Union se penche sur les habitudes des musulmans du monde

Western Union se penche sur les habitudes des musulmans du monde

Les musulmans vivant à l’étranger préfèreraient l’argent liquide? Oui et ceci en matière de dons à l’occasion de l’Aïd. C’est ce qui ressort d’une étude publiée récemment par Western Union qui a sondé les habitudes des musulmans vivant à l’étranger à l’aube de cette fête.
L’étude de Western Union, «Tradition de l’Aïd des citoyens musulmans du monde» démontre que les valeurs de partage et de charité sont bien ancrées dans cette communauté. Toutefois, les plus concernés par ces dons sont d’abord les proches, famille et amis et dans un second rang les plus nécessiteux de la population. Ces dons pourraient être en provisions alimentaires, en vêtements ou en objets physiques mais l’argent liquide demeure le moyen préféré chez 89% des Marocains du monde. Si l’on se base sur cette même étude, 66% de cet argent seront envoyés principalement via les compagnies de transfert.  A ce titre, Habiba Dassouli, Directrice régionale pour l’Afrique du Nord, le Sénégal, le Mali et la Gambie de Western Union  explique : «Nous transférons leur argent d’une extrémité du monde à l’autre pour de nombreuses raisons, allant des dépenses quotidiennes aux fêtes religieuses comme l’Aïd en toute commodité, fiabilité et vélocité».
Pour elle, «l’opportunité économique et l’autonomie réalisée pour les familles et les proches à travers la création d’un meilleur lendemain est inestimable et représente toutes les valeurs auxquelles aspirent les musulmans du monde pour ce Aïd». Il faut noter qu’au-delà des habitudes de charité, Western Union a sondé celles des échanges de vœux pour cette même occasion d’El Aïd. Ainsi, il s’avèrerait que 48% des Marocains vivant à l’étranger avouent préférer souhaiter à leurs proches paix et bonheur suivis de la santé plutôt que la richesse et le succès qui ne représentent que 9% des vœux échangés lors de l’Aïd.
Cette deuxième phase de l’étude de Western Union, titrée «Tradition de l’Aïd des citoyens musulmans du monde», intervient après une première qui avait pour objectif de sonder les habitudes de jeûne chez cette même communauté. Il est à noter que cette étude a été menée en juillet par The Nielsen Company auprès de musulmans de 11 nationalités vivant dans 12 pays d’Asie, du Moyen-Orient, des Etats-Unis et de l’Europe de l’Ouest.  Pour ce qui est de l’échantillon sur lequel ses résultats se sont basés dans le sondage, il est  de 550 émigrés musulmans de différentes nationalités.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *