Youssef Mohi : «La nécessité de se nourrir la nuit influence sur le sommeil»

Youssef Mohi : «La nécessité de se nourrir la nuit influence sur le sommeil»

ALM : Quel est l’impact du mois de Ramadan sur le rythme du sommeil ?
Youssef Mohi : Les habitudes de vie pendant le mois de Ramadan se trouvent changées particulièrement en ce qui concerne les repas, le sommeil et les horaires de travail.
La nécessité de se nourrir pendant la nuit influence sur le sommeil. Il est important de relever que le sommeil se trouve raccourci de 3 heures environ, décalé de 3 à 4 heures et souvent entrecoupé par le dernier repas enfin de nuit. Dans ces modifications, des habitudes de vie pendant ce mois sacré, il existe indéniablement un changement du rythme de vie habituel qui intéresse particulièrement le sommeil, les repas et à moindre échelle l’alternance repos-activité.

Est-ce que le jeûne modifie les rythmes physiologiques du sommeil ?
En bref, le jeûne modifie les rythmes physiologiques du sommeil et de la température, les deux étant liés. Ces modifications seraient liées à l’inversion des rythmes alimentaires et à l’ambiance plus festive le soir qui favorise un coucher plus tardif ! Sur trente jours, un «véritable déficit de sommeil réparateur» risque de se développer mettant souvent les nerfs à rude épreuve en fin du mois de Ramadan. Il faut donc veiller à économiser et à ne pas se coucher trop tard le soir. Enfin, le moment n’est pas le meilleur pour toutes prouesses physiques. Mieux vaut se tenir tranquille.

Plusieurs personnes se plaignent de trouble du sommeil pendant le Ramadan ?
Plusieurs personnes se réveillent avant l’aube pour manger et d’autres mangent juste avant de se coucher tard. Dans les deux cas, il y a un grand risque d’avoir un sommeil perturbé. Je peux ajouter à cela la prise d’excitants le soir tel le café et le thé. Le fait d’avoir un estomac vide ou de ressentir la faim perturbe uniquement la concentration comme cela permet d’ailleurs de la stimuler.  Le sang, n’ayant pas de raison pour passer du temps au niveau de l’appareil digestif, peut alimenter notre cerveau de manière plus abondante. Ainsi, en général, les personnes qui font du sport et qui boivent beaucoup d’eau se retrouvent plus inspirées durant la journée du Ramadan.

Quels sont les habitudes à éviter pendant ce mois sacré?
Durant cette période estivale où la nuit est courte, la plupart des gens passent toute la nuit éveillés soit devant la télé, soit dans les cafés et ne dorment qu’à une heure très tardive.
Le corps humain a besoin d’un certain nombre d’heures de sommeil qui peut varier de 6 heures à 10 heures par jour selon les individus, la durée du sommeil durant le mois de Ramadan se trouve amputée d’environ 2 à 3 heures ce qui est énorme, d’ou les répercussions durant la journée sur la vigilance, la productivité et surtout l’irritabilité (t’ramdina).

Comment bien dormir pendant cette période ?
Il y a trois principes : l’organisme peut très bien supporter un jeûne de 16 heures par jour sur un mois, les principes de la chrono nutrition : le bon aliments, en bonne quantité et au bon moment, un jeûne bien fait donne une acuité cérébrale bien plus aiguë.


Dormir suffisamment pendant le mois sacré du Ramadan !

Un bon sommeil, c’est d’abord un sommeil dont on est satisfait. Celui qui permet de se sentir en forme dans la journée, qui donne le sentiment d’avoir bien récupéré. Tout cela est nécessairement subjectif. Même s’il existe une durée « idéale » de sommeil qui oscille en moyenne entre 7 à 8 heures. Pendant le mois sacré du Ramadan, on peut perdre facilement deux à trois heures de sommeil. Que ce soit pour la digestion ou pour suivre des émissions à la télévision, réduire le nombre d’heures de sommeil d’une manière successive a de mauvaises répercussions. Le sommeil, c’est important, pas uniquement pour ne pas se sentir fatigué… Il joue un rôle déterminant pour la croissance, le développement et la préservation de nos capacités cognitives. Il est également essentiel à l’ajustement de nos sécrétions hormonales. La mise au repos de notre système cardio-vasculaire au cours du sommeil, est tout aussi indispensable. En clair, notre organisme comme toute machine, doit se mettre au repos. Le repos, c’est le sommeil.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *