Zaïri joue sur un autre terrain

Zaïri joue sur un autre terrain

Le jeune joueur de football Jawad Zaïri a fait un don au profit des enfants issus de familles démunies de Dar Al Atfal Ghiata. L’argent est destiné à améliorer les repas des pensionnaires de cette institution de bienfaisance durant le mois sacré de Ramadan. En outre, le grand joueur du ballon rond a parrainé deux enfants orphelins de cet établissement afin qu’ils puissent poursuivre leurs études. Par sa générosité, il participerait à la réalisation d’un ambitieux projet socio-sportif en faveur des enfants orphelins de la ville de Taza vivant dans une situation précaire. "Nous sommes en train de préparer un projet socio-sportif destiné aux jeunes de Taza. Il s’agit d’un programme d’éducation et de loisirs lié au football. L’idée maîtresse est d’enseigner le football aux jeunes de la ville via l’école de football dont dispose l’institution Dar Al Atfal Ghiata. Ce sport au rayonnement mondial permet aux jeunes de voir l’avenir sous un jour favorable. Jawad Zairi s’est très enthousiasmé pour ce projet. Il a exprimé son souhait de contribuer à sa réalisation en offrant l’équipement nécessaire.", affirme Khalid Senhadji, directeur de Dar Al Atfal Ghiata.
Créée en 1961, Dar Al Atfal Ghiata est une institution de bienfaisance dont l’objectif est d’assurer l’hébergement, la nourriture, le suivi scolaire et médical, aux élèves aussi bien les garçons que les filles, issus de familles rurales démunies, qui se déplacent à Taza  pour poursuivre leurs études secondaires. La prise en charge totale des études de ces enfants orphelins ou en situation difficile est assurée également par cette institution.Bâti sur un terrain d’une superficie de 1800 m2 au centre-ville de Taza, cet établissement accueille 104 garçons et 70 filles dont 32 sont orphelins. Elle dispose de deux pavillons dont chacun compte quatre dortoirs et un bloc sanitaire. De même un terrain de sport multidisciplinaire. Ses activités en faveur des pensionnaires mais également des jeunes de la ville sont multiples. "L’institution organise souvent des activités culturelles, sportives et éducatives, susceptibles d’aider les pensionnaires dans leurs études et de développer leurs capacités de créativité. Elle participe activement au processus national de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale à travers la réalisation des projets de développement social.", indique Khalid Senhadji. Dans ce sens, deux importants projets ont vu le jour. Le premier concerne la mise en place d’un espace culturel avec un cybercafé, une bibliothèque et un espace vert. Un centre d’informatique multimédia a récemment ouvert ses portes aux jeunes de Taza désirant effectuer une formation dans ce domaine. Les cours sont dispensés gratuitement par des bénévoles. Le second projet concerne la création au sein de l’institution d’une école de football. "L’école, créée en mai 2005, a comblé un vide dans la ville de Taza, marquée par un manque flagrant de terrains et d’espaces récréatifs. Elle connaît une grande influence des jeunes. Des anciens joueurs ainsi que des encadreurs bénévoles donnent des cours en faveur des enfants et des jeunes en matière de football. Elle a aussi bon un rôle éducatif que récréatif.", conclut Khalid Senhadji, directeur Dar Al Atfal Ghiata.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *