Zakaria Miloudi succombe à une crise d’asthme

Zakaria Miloudi suivait un traitement contre l’asthme à l’établissement pénitentiaire où il a bénéficié de 60 examens assurés par les médecins de la prison et par un spécialiste de l’appareil respiratoire, ajoute le communiqué, soulignant que le dernier de ces examens remonte au 30 octobre 2006.
Sur instructions du ministre de la justice, le procureur du Roi près la cour d’appel de Kénitra a chargé trois médecins d’effectuer une autopsie et la police judiciaire de diligenter une enquête pour déterminer les circonstances de ce décès, indique le communiqué.
Zakaria Miloudi a été condamné à une peine de prison à vie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *