Zerhouni réagit à l’interdiction des minarets en Suisse : l’islamophobie profite aux extrémistes

Zerhouni réagit à l’interdiction des minarets en Suisse : l’islamophobie profite aux extrémistes

«Le référendum en Suisse contre les minarets ou le débat en France sur l’identité nationale apportent de l’eau au moulin des islamistes radicaux», a estimé, dimanche, le ministre algérien de l’Intérieur Noureddine Yazid Zerhouni à la chaîne III de la radio publique. «L’interdiction de la construction de minarets en Suisse adoptée par référendum ou les débats sur l’identité nationale en Europe et particulièrement en France apportent de l’eau au moulin des extrémismes et des radicalismes et peuvent donner des arguments aux extrémistes», a estimé M. Zerhouni. «Quand on se laisse aller à des commentaires encourageant l’islamophobie, on apporte de l’eau au moulin à ceux qui utilisent l’Islam pour justifier des actions violentes, mais qui sont loin de représenter cette religion de tolérance», a-t-il dit. «L’Islam a défendu dès le début le respect de toutes les religions monothéistes», a-t-il ajouté, en rappelant que durant des siècles les trois religions principales, juive, chrétienne et musulmane, ont coexisté en Andalousie. Dire que l’Islam est antinomique de la démocratie ou de l’épanouissement de la femme est une contre-vérité alimentant les idées de ceux qui font du prosélytisme, selon M. Zerhouni.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *