Abdelali Berrada : «Notre objectif est de promouvoir la culture logistique au Maroc»

Abdelali Berrada : «Notre objectif est de promouvoir la culture logistique au Maroc»


ALM: Qu’est-ce qui distingue la nouvelle édition de Logima des éditions précédentes?
Abdelali Berrada : Ce qui distingue cette édition c’est les thématiques des conférences prévues et qui touchent aussi bien au sectoriel, au territorial ainsi qu’à certains facteurs de compétitivité tel le développement durable. En marge du Salon, plusieurs experts viendront aussi aborder des thématiques sur la logistique. Il y a également l’organisation des Trophées de la logistique pour primer les entreprises qui ont mis en place des solutions de logistique et qui leur ont permis d’améliorer leur performance. Cette édition sera également marquée par la tenue d’une journée de l’immobilier logistique dans la mesure ou dans la perspective de la création des plate-formes logistiques au Maroc, nous avons jugé opportun qu’on ait des concepteurs d’entrepôts logistiques.

Quels sont les objectifs que vous souhaitez atteindre pour l’édition 2010 de Logima?
Nos objectifs sont double. D’abord il y a un objectif qui se rapporte à la mission et la vocation de Logima 2010 qui est celle de promouvoir la culture logistique au Maroc et valoriser le métier de la chaîne de la logistique et du transport. Ce métier a un certain nombre de moyens, de ressources et surtout du savoir-faire et d’expertise à même de permettre aux entreprises de gagner en compétitivité. Le deuxième objectif du Salon Logima est d’avoir une grande représentativité des métiers du transport et de la logistique, d’avoir un plus grand nombre aussi bien quantitativement et qualitativement au niveau des exposants et des visiteurs. Car notre objectif initial est de sensibiliser les entreprises par rapport à ce levier de compétitivité fondamental et leur apporter des réponses et des solutions pour qu’elles améliorent leur performance.

Que dites-vous à propos de la stratégie nationale pour le développement de la logistique ?
Désormais, de la volonté même de la plus haute autorité de l’Etat, la logistique est placée comme étant une priorité stratégique. Il s’agit d’un signe très fort de la part de nos instances politiques pour améliorer la compétitivité logistique des entreprises marocaines. D’ailleurs, Logima 2010 coïncide avec la finalisation de l’étude sur cette stratégie nationale. Nous assistons également à la déclinaison et la concrétisation de cette stratégie par la signature d’un contrat-programme.

Quel est l’importance que revêt le développement du secteur de la logistique pour notre pays?
D’abord, ceci va permettre au Maroc d’améliorer sa compétitivité. Le Maroc a fait des choix politiques volontaristes très judicieuses en terme de stratégies sectorielles. Ceci est extrêmement important car on vise à améliorer la compétitivité productive. Ceci étant, il faut dire que sans l’accompagnement de la compétitivité logistique ne nous pouvons pas atteindre une compétitivité globale.

Quels sont les principaux problèmes dont souffrent ce secteur actuellement ?
Il faut dire qu’il y a plusieurs problèmes. Le premier problème qui se pose en termes de logistique c’est le foncier. Toutefois, sur ce point-là le contrat-programme a apporté des solutions dans la mesure où le gouvernement mobilsiera quelques milliers d’hectares dans le cadre du domaine public. Car sans le foncier et sans la contruction d’entrepôts logistqiues nous ne pourons pas améliorer la compétitivité logistique au Maroc. D’autres problèmes se posent également à savoir la mise à niveau logistque au sein des entreprises, la formation, le souci de la restructuration et la modernisation de nos parcs de véhicules et le secteur de l’informel. Mais je crois que le contrat-programme va donner un coup d’implusion au secteur de la logistique.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *