Ahmed Hamidi : Ecomed traite 50% des déchets ménagers au Maroc

Ahmed Hamidi  :  Ecomed traite 50% des déchets ménagers au Maroc

ALM : Le groupe Ecomed gère trois décharges publiques. Quel bilan faites-vous de cette expérience ?
Ahmed Hamidi : Le Groupe Ecomed est la première société marocaine privée à avoir instauré la gestion déléguée des décharges contrôlées au Maroc et ce depuis 2002. Au fil des années, d’autres sociétés se sont introduites, mais le Groupe Ecomed reste le leader dans le marché pour le traitement des déchets au Maroc avec le traitement d’un peu plus de 50% des déchets ménagers actuellement traités au Maroc. Cependant, nous ne voyons à ce jour dans le domaine de gestion des déchets que la pointe de l’iceberg. En effet, le Maroc n’a jusqu’à présent que quelques décharges contrôlées et prévoit de développer et de construire plus de centres d’enfouissement d’ici l’an 2020 dans le cadre du Programme national de gestion des déchets ménagers (PNDM). Les problèmes dus aux divers facteurs de pollutions et aux nuisances causées par ces déchets se ressentent de plus en plus. Ils ont fait naître une véritable prise de conscience au niveau national (autorités, citoyens, ONG,…). La gestion des déchets solides est devenue l’une des préoccupations prioritaires de la politique environnementale au Maroc. Nous continuons de rechercher à faire bénéficier d’autres villes du Maroc et en parallèle nous continuons à développer des technologies appropriées et abordables pour toutes les villes marocaines dans le domaine de traitement et de réutilisation des déchets.

Vos processus accordent un intérêt capital à l’environnement en optant pour le recyclage, l’extraction du biogaz, l’élimination des gaz à effet de serre… Que faites-vous à Groupe Ecomed pour le traitement et la valorisation des déchets ?
Depuis le début, nous avons opté, comme l’a fait aussi d’ailleurs le schéma national d’assainissement solide, pour l’enfouissement comme technologie appropriée pour le traitement des déchets au Maroc, car c’est la technologie la moins chère. D’autant plus que cette technologie permet la production et la valorisation du biogaz produit à partir des déchets et sa conversion en énergie propre et renouvelable. Energie qui nous fait défaut au Maroc puisqu’on importe une grande quantité d’énergie. Nous sommes aussi en train de développer des méthodes appropriées de tri dans les décharges pour récupérer les produits recyclables puisqu’il n’y a pas jusqu’à présent de tri à la source, et en même temps nous œuvrons pour créer un meilleur cadre hygiénique aux récupérateurs qui se trouvent dans la plupart des décharges marocaines et aider ainsi à résoudre le problème social lié à la présence d’un grand nombre de ces récupérateurs dans la plupart des décharges marocaines.
 
Quels sont les engagements du Groupe Ecomed en faveur du développement durable ?
 Notre souci majeur est la protection de l’environnement et des ressources naturelles, la réutilisation et la valorisation des déchets, dans notre cas, pour un développement durable. Comme vous le savez, les ressources naturelles sur cette planète sont limitées et il est temps de trouver des moyens et méthodes innovantes de réutilisation de ces ressources et de minimisation des rejets et ce pour un développement durable sur cette planète. Nous essayons de faire notre part !
 
Quels sont vos projets pour les années à venir ?
Nous nous intéressons à plusieurs projets qui sont en cours dans plusieurs villes du Maroc, dans le cadre du Programme national de gestion des déchets ménagers (PNDM). En 2020, le gouvernement marocain envisage de construire des décharges contrôlées pour tous les centres urbains et fermer tous les anciens sites d’enfouissement. Nous voulons  aider à atteindre cet objectif en offrant notre expertise et en accompagnant les villes marocaines dans le domaine de gestion et de valorisation des déchets.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *