Ahmed Taoufiq Hejira : «Le secteur demeure attractif pour les investissements»

Ahmed Taoufiq Hejira : «Le secteur demeure attractif pour les investissements»

ALM : Vous avez suivi le SMAP durant toutes ses éditions. Comment voyez-vous l’évolution de cet événement?
Ahmed Taoufiq Hejira : Le SMAP IMMO constitue actuellement l’un des plus grands salons de l’immobilier marocain organisé hors de nos frontières. Il a connu une grande réussite durant les précédentes éditions et démontre d’une forte attractivité avec un nombre d’afflux total de l’ordre de 48 000 visiteurs et 120 exposants. Ce chiffre témoigne de l’importance et de l‘ampleur de cet événement. Les chiffres illustrent bien la performance de l’événement. Je cite, à titre d’exemple, que 16% des visiteurs sont d’origine européenne et 76% se sont rendus au salon pour la première fois ; un chiffre multiplié par cinq entre les éditions 2008 et 2009. 32% des visiteurs veulent acquérir un bien dans l’année, dont 12% dans l’immédiat. De même le succès du SMAP IMMO Paris a motivé l’organisation du SMAP à Marseille, tenu du 12 au 14 mars 2010 et qui a été fortement apprécié.

Après une année de récession économique et de tassement du marché de l’immobilier, quel sera à votre avis le comportement des MRE ? Resteront-ils attirés par l’investissement au Maroc ?
En dépit du contexte international marqué par la crise économique et immobilière, le secteur immobilier marocain reste malgré tout porteur. Cette situation est due grâce à la politique gouvernementale volontariste dans ce secteur et à la forte demande interne en logements. Cependant, la crise économique a bien engendré des effets sur le pouvoir d’achat de notre communauté installée à l’étranger. Néanmoins, le secteur demeure attractif pour les investissements et s’avère l’un des placements les plus sûrs et les moins risqués par les multiples opportunités qu’il offre. D’autre part, il est à souligner l’importance des mesures incitatives prises par le gouvernement afin d’impulser ce secteur vital. Le nouveau dispositif pour la relance de l’habitat social représente, sans doute, un champ d’attraction pour les investisseurs marocains installés à l’étranger. Ceci sans oublier les encouragements d’ordre administratif accordés aux MRE ainsi que les dispositions spéciales qui ont été prises notamment l’accès au fonds de garantie d’accession aux logements «damane assakan».

Que fait le ministère pour faciliter les démarches aux MRE pour les opérations en immobilier ?
À l’instar des autres départements, le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement de l’espace accorde une attention particulière aux MRE. Dans ce cadre, une série de mesures ont été mises en place visant l’accompagnement et l’encadrement des MRE en leur accordant de nouveaux services sur le plan national et régional. Ces mesures prennent en considération les contraintes du temps auxquelles ils sont confrontés dont notamment la simplification des procédures administratives par la désignation d’un interlocuteur unique au niveau des agences urbaines et des sociétés Al Omrane, auxquelles sont confiées les missions d’accueil, de conseil et d’orientation des MRE, en rappelant notamment l’adoption par les agences urbaines d’une procédure rapide et simplifiée d’étude des dossiers d’autorisation de construire et de lotir afférentes aux MRE. En matière de communication et de sensibilisation, le ministère avec ses partenaires participe à la promotion des projets d’investissement en immobilier par le biais d’organisation en premier lieu de salons dont notamment le SMAP et prochainement par la création de portails Internet.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *