Ali Berrada : «Les perspectives de croissance de la logistique au Maroc sont bonnes»

Ali Berrada : «Les perspectives de croissance de la logistique au Maroc sont bonnes»


ALM : Quelles sont les nouveautés du Salon Logima  ?
Ali Berrada : Comme vous le savez, le salon cherche chaque année à innover et apporter de la valeur ajoutée.  Pour cette édition, les nouveautés se situent aussi bien du côté de l’organisateur que de celui de l’offre des exposants. Au niveau des animations du salon, nous pouvons citer notamment l’organisation des «Rendez-vous d’affaires».  Au niveau de l’offre des exposants, les nouveautés sont multiples et diversifiées, notamment dans les domaines des technologies et systèmes d’information.

De quelle manière la logistique tirera la croissance du pays ?   
La création du concept de Logima, il y a déjà plus de quatre ans, a été fondée sur l’objectif de sensibiliser les opérateurs économiques, publics et privés, sur l’importance de la logistique comme un facteur de compétitivité essentiel, qu’elle est aujourd’hui et elle le sera davantage dans le futur l’arme puissante pour gagner la bataille de la compétition et accéder à la prospérité. Par ailleurs, il faut signaler que dans le contexte de l’environnement de plus en plus complexe et mouvant dans lequel nous évoluons, la proximité géographique seule ne suffit plus. Le développement des services de la chaîne logistique joue désormais de tout son poids dans la compétitivité des entreprises et des nations. Le Maroc n’échappe pas à cette évolution qui est en fait mondiale. Le Maroc est certes en mouvement. Il affiche une réelle détermination à accélérer le processus de modernisation et d’ouverture du pays et adopte une politique volontariste de décollage économique autour  de grands chantiers structurants tels que le plan Emergence, plan Azur, plan Vert, Rawaj… sans oublier la poursuite des réformes et le développement des infrastructures. Dans ce cadre, la logistique est intimement liée à la réalisation de tous ces projets et programmes, c’est, j’ose dire, un challenge commun. 
 
Cette édition coïncide avec l’annonce des résultats de l’étude Mackinsey sur la logistique au Maroc. Quel est l’avis des professionnels ?
C’est une excellente initiative de la part du ministère de l’Equipement et du Transport d’avoir lancé une étude qui va nous permettre d’avoir une stratégie intégrée pour le développement de la compétitivité logistique au Maroc. Ceci dit et à ma connaissance, les résultats et les recommandations de cette étude n’ont pas encore fait l’objet d’une communication officielle auprès des professionnels du secteur. Les contacts qui ont eu lieu étaient circonscrits dans des cadres restreints pour surtout permettre aux experts chargés de l’étude de recueillir l’avis des professionnels sur un aspect donné. Je pense que nous devons attendre encore quelques semaines mais avant la fin de l’année pour pouvoir répondre d’une manière précise à cette question. En attendant, nous avons défini les thèmes de nos conférences à Logima par rapport aux problématiques de la nouvelle stratégie du ministère de l’Equipement.
 
Quelles sont vos perspectives de croissance au Maroc dans ce domaine ?
Il faut reconnaître qu’au Maroc la logistique est encore à ses débuts et qu’il nous reste beaucoup à faire dans ce domaine. Ceci nous donne toutes les raisons pour redoubler d’effort collectivement et acquérir cet avantage compétitif indispensable dans l’espace dans lequel nous évoluons aujourd’hui. Cependant, je pense sincèrement que les perspectives de croissance de la logistique au Maroc sont bonnes. Plusieurs indicateurs en témoignent : les infrastructures de transport réalisées ou en cours (autoroutes, ports, chemins de fer, Tanger Med…), le processus de  réforme entamé pour la libéralisation et l’introduction de la concurrence dans les différents modes de transport, l’intégration de la logistique dans les plans de développement cités plus haut (Emergence, Rawaj…), l’adoption de la logistique comme une stratégie prioritaire dans le programme gouvernemental en vue de renforcer la compétitivité de l’économie nationale. Il faut également saluer l’initiative privée dans ce domaine notamment à travers des investissements importants nationaux et internationaux particulièrement aux niveaux des prestations logistiques et transport, du conseil, de la formation…..Sans oublier la qualité des relations qui existent entre les acteurs du secteur public et privé qui œuvrent pour mettre en place un processus de direction partenariale pour construire et concrétiser ensemble une vision et une ambition commune de décollage réel du secteur de la logistique au Maroc.  

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *