Apprendre à conduire

Samedi, à 17h, ALM arrive dans une auto-école de la métropole. Une dizaine  de jeunes sont présents, attentifs  en suivant les cours théoriques. Une nouvelle gamme d’outils complète et diversifiée s’est développée depuis 2005 dans notre pays. Le formateur, la trentaine, a déclaré que «c’est la société Rousseau, à l’origine du premier code de la route, qui s’est installé depuis 2005 au Maroc» et d’ajouter que « la société est le numéro un incontesté en matière d’apprentissage au monde un code de la route». Cette société a proposé de nouveaux supports et techniques favorisant la modernisation de l’enseignement (de l’ouvrage aux DVD  
interactif ). En effet, la société chargée des codes Rousseau a été liée d’un accord avec le ministère de l’Equipement et du Transport pour mettre en place le logiciel de ce nouvel examen informatisé. «Avec cette nouvelle  technologie, les personnes analphabètes ont des difficultés à réussir leurs permis de conduire, ceux-ci recourent à d’autres moyens illégitimes pour l’obtenir», souligne ce formateur. Le principal objectif de cette nouvelle gamme est de diminuer le nombre des accidents de la route. L’accident de la circulation est un événement soudain qui chaque jour peut frapper n’importe quelle personne, qu’il soit conducteur ou simple usager de la route. Ces accidents se succèdent à un rythme infernal au Maroc. Conscientes de la gravité du problème, les autorités marocaines avaient lancé une stratégie pour améliorer la sécurité routière. Pour ceux qui ont passé leur épreuve dans l’ancien système, le nouveau s’effectue dans une salle où plusieurs candidats, boîtiers à la main, doivent appuyer sur le bon bouton sans quitter des yeux l’écran géant où des situations réelles sont projetées. Meryem, étudiante à la Fac passera l’examen dans quelques jours. Pour elle, cette nouvelle méthode d’apprentissage, bien que compliquée pour certaines personnes, reste bénéfique. Certes, la formation est importante, mais applique-t-on, une fois conducteur, ce qu’on a appris du  nouveau code ? Il n’y a pas de changement notable. Une partie considérable de conducteurs manque de responsabilité morale. Pour pallier à ce problème, les amendes du nouveau code viennent sanctionner sévèrement toute infraction. Aujourd’hui et après l’introduction de l’informatique comme support d’apprentissage du code dans les auto-écoles, la tendance est vers la modernisation de ces structures, mais le manque en formateurs qui disposent d’un certificat de compétence professionnelle reste un problème majeur.     

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *