Assurance au Maroc: Une moyenne de 781 DH de prime par tête

Assurance au Maroc: Une moyenne de 781 DH de prime par tête

Mesurée en pourcentage du PIB, la pénétration de l’assurance au Maroc en 2012 est de 3,14% pour l’ensemble des primes, ce qui représente un taux de 1,05% pour l’assurance vie et 2,07% en assurance non vie. Selon la Direction des assurances et de la prévoyance sociale (DAPS), qui vient de publier le rapport d’activité des entreprises d’assurances et de réassurance en activité au Maroc, au titre de l’exercice 2012, le Maroc est au 47ème rang mondial contre 49ème en 2011.

Au niveau du monde arabe, le Maroc récupère la première place. Quant à la densité (primes par tête), en moyenne 95,25 dollars (soit près de 781 dirhams) ont été dépensés en assurance, dont 32,36 dollars en assurance vie et 62,89 dollars en assurance non vie. Ainsi, le Maroc est à la 70ème place au niveau mondial et occupe le 9ème rang au niveau du monde arabe après les Emirats Arabes Unis, le Qatar le Bahreïn, le Koweït, le Liban, Oman, l’Arabie Saoudite et la Jordanie.

Selon la même source, le marché de l’assurance a réalisé en 2012 un montant de primes émises au titre des opérations directes de 25,84 milliards DH contre 23,73 milliards en 2011, soit une progression de 8,89% par rapport à l’exercice précédent. La catégorie automobile a progressé de 6,50% et occupe la deuxième place (les opérations vie et capitalisation en premier) dans le montant global des primes émises avec une part de 31,04%.

Pour sa part, le capital social (ou fonds d’établissement) consolidé des entreprises d’assurances en activité s’élève à 3,33 milliards DH. Le rapport de la DAPS souligne également que les fonds propres se sont élevés à 29,77 milliards DH, accusant ainsi une progression de 1,85% par rapport à l’exercice précédent.

Le montant des fonds propres représente 114,11% du montant global des primes émises contre 122,33% une année auparavant. L’exercice 2012 s’est soldé par un excédent de 3,11 milliards DH. Les entreprises d’assurances ont constitué cette année des provisions techniques pour un montant de 107,29 milliards DH, en augmentation de 4,91 milliards DH, soit 4,80% par rapport à 2011, selon les statistiques de la DAPS.

Par ailleurs, les placements nets affectés aux opérations d’assurances se sont élevés à 109,15 milliards DH, représentant ainsi 101,73% des provisions techniques. Le montant des placements affectés aux opérations d’assurances a enregistré un taux d’expansion de 3,23%. Ces placements sont constitués essentiellement de valeurs d’Etat et assimilées, d’immeubles, des parts et actions des Organismes de placements collectifs en valeurs mobilières (OPCVM), de valeurs cotées en Bourse et de dépôts bancaires.

L’augmentation annuelle des placements nets affectés aux opérations d’assurances, qui constituent l’apport du secteur des assurances au financement de l’économie, s’est élevée cette année à 3,41 milliards DH contre 5,57 milliards une année auparavant.
Rapportée à la FBCF, la contribution du secteur représente 1,31% contre 2,26% un an auparavant.

Parallèlement aux primes qu’elles ont émises, les entreprises d’assurances en activité ont distribué un montant de 20,43 milliards DH contre 18,45 milliards en 2011, soit une augmentation de 10,74%. Ce montant distribué a bénéficié aux trois principales entités. Il y a les ménages et unités de production (victimes, ayants droit, bénéficiaires de contrats et auxiliaires) qui ont perçu, au titre des indemnités de sinistres et des capitaux échus, un montant de 13,17 milliards DH, en progression de 11,27% d’un exercice à l’autre.
La part des indemnités de sinistres a représenté 74,26% des sommes versées.

En deuxième lieu, il y a les intermédiaires d’assurances qui ont reçu, au titre des charges d’acquisition de contrats, 2,33 milliards DH, en augmentation de 10,91% par rapport à l’exercice précédent. La part de ces charges d’acquisition dans le total des règlements des entreprises d’assurances a représenté cette année 12,33% contre 12,31% une année auparavant.

Et enfin, il y a les charges techniques d’exploitation (autres que les charges d’acquisition et les dotations d’exploitation) qui s’établissent cette année à 2,69 milliards DH, enregistrant ainsi une augmentation de 7,72%. La part de ces charges dans le total distribué par les entreprises d’assurances représente 13,21% contre 13,38 % en 2011. Les charges de personnel, une des composantes des «autres charges techniques», ont pour leur part progressé cette année de 3,72% par rapport à 2011 (1,21 milliard DH au lieu de 1,17 milliard).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *