Bagages en cabine : la réglementation se durcit

Il n’y aura plus de latitude en altitude. Tel est, métaphoriquement, le mot d’ordre que Bruxelles veut imposer aux passagers aériens voyageant entre les aéroports de l’Union. Face aux menaces terroristes qui ont plané l’été dernier en Grande-Bretagne, la réaction de l’Union européenne (UE) ne s’est pas fait attendre. En effet, il y a un mois environ, les experts de l’UE ont approuvé de nouvelles règles de sécurité concernant les bagages à main, autant par leur contenu que par leur taille.
La réglementation adoptée dispose ainsi que dans un premier temps, soit dès le mois de novembre, les passagers des compagnies aériennes européennes ne pourront plus emporter avec eux en cabine qu’une quantité limitée de liquide. 100 millilitres plus précisément. Qu’il s’agisse de parfum, déodorant, dentifrice, solution pour lentilles de contact, gel ou mousse à raser… tous ces liquides sont désormais concernés par la directive européenne. Mais ce n’est pas tout.
Le même texte impose également aux voyageurs de placer ces mêmes liquides dans un sac en plastique transparent, refermable et dont la contenance sera elle aussi limitée à un litre maximum. Quelques exceptions seront faites pour des cas plus ou moins particuliers comme les produits médicaux, voire alimentaires et notamment les biberons. Bien entendu, les passagers pourront transporter des quantités plus importantes de liquide dans leurs bagages enregistrés. Quant aux grandes bouteilles (boissons alcoolisées notamment), les nouvelles mesures les autorisent à l’achat dans les magasins «duty free», mais celles-ci (les bouteilles) devront toutefois être transportées dans des sacs scellés et présentées séparément aux contrôles. Bref, l’UE n’a pas fait la sourde oreille vis-à-vis des compagnies aériennes, en rejetant l’idée d’interdiction totale des liquides à bord des avions. Une telle option aurait d’ailleurs signé la fin de la vente d’alcool et de parfums dans les boutiques d’aéroports.
Par ailleurs, et prenant l’exemple sur ce qui se passe déjà aux Etats-Unis et au Canada, la nouvelle réglementation européenne exigera aux passagers d’enlever leurs vestes et manteaux lors des contrôles de sécurité, mais aussi de retirer de leurs bagages ordinateurs portables et autres gros appareils électriques pouvant servir de détonateurs.
Et s’agissant des bagages justement, leur taille sera elle aussi bientôt restreinte. En effet, en avril 2007 (et c’est le second volet de cette nouvelle réglementation européenne) les bagages à main emportés en cabine ne devront pas dépasser les dimensions suivantes : 56 centimètres de haut, 45 de large et 25 centimètres de profondeur. Il s’agit là d’une norme internationale déjà recommandée par l’IATA, l’organisme qui réglemente le transport aérien au niveau mondial. Là encore, des exceptions pourront être tolérées pour certains objets comme des instruments de musique ou des caméras.
Que de restrictions contraignantes ! pourraient s’écrier certains passagers. Mais il y va de leur sécurité ainsi que de leur confort, puisqu’il y aura désormais toujours assez de place dans les coffres à bagages. Reste une question à laquelle il faudra s’attendre tôt ou tard : la baisse du chiffre d’affaires dans les boutiques d’aéroports. Car, jusqu’ici, celles-ci ont toujours été intéressantes pour s’offrir une bonne bouteille de spiritueux.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *