bdelouahhab El Jabri : «La région du Souss-Massa-Draâ continue à séduire les investisseurs»

bdelouahhab El Jabri : «La région du Souss-Massa-Draâ
continue à séduire les investisseurs»


ALM : Comment se porte le climat de l’investissement dans la région du Souss-Massa-Draâ?
Abdelouahhab El Jabri : Le CRI de la région Souss-Massa-Draâ a consenti de grands efforts durant les années de son existence à la facilitation et la promotion de l’investissement. Sa contribution aux différents programmes mis en œuvre au profit de la région a eu un impact des plus positifs sur le volume des investissements sur les plans quantitatifs et qualitatifs. Il est certain que la région Souss-Massa-Draâ, de par ses atouts naturels et son potentiel économique, s’est constituée une image attractive qui favorise sa croissance et son développement, générant à son tour plus d’activités et de richesses. Cette région, immense et très diversifiée, continue à séduire les investisseurs nationaux et étrangers et ce dans tous les domaines, malgré les contraintes relatives à la rareté des ressources hydriques. Les performances enregistrées par la région Souss-Massa-Draâ, comme deuxième pôle économique du Royaume, sont obtenues dans le cadre d’une politique économique régionale ciblée et réussie. Et ce, grâce à une approche de responsabilités partagées, une concertation continue avec tous les opérateurs concernés qui œuvrent concrètement pour assurer un meilleur climat des affaires pour la promotion des investissements dans la région.

Est-ce que vous vous attendez à la continuation de cette reprise surtout avec le lancement de plusieurs projets d’envergure au niveau de la région ?
Le 1er semestre de l’année 2010 a connu le lancement de grands projets structurants dans la région. Ce qui promet un avenir meilleur pour notre région et pour son développement économique. Il s’agit principalement du lancement effectif des travaux de réalisation du Parc «Haliopolis» dont la commercialisation a été lancée depuis le 28 mai 2010, lors de la 7ème édition du Salon international de la pêche et de la valorisation des produits de la mer «Agadir Fish Morocco». Ce salon a été l’occasion pour annoncer deux autres projets structurants pour la région du Souss-Massa-Draâ. D’une part, la création du Parc de l’Offshoring à Agadir par un opérateur de référence dans le domaine, la société Med-Z. Le deuxième projet structurant concerne la création de l’Agropole de Souss-Massa-Draâ, qui rentre dans le cadre de la mise en œuvre des orientations du Plan Emergence et du Plan Maroc Vert. A ce titre, Une convention cadre portant sur la réalisation de l’étude de positionnement et de programmation a été signée. Cet agropole permettra de valoriser les produits agricoles et d’accompagner les agriculteurs, les investisseurs et les industriels dans les domaines de sécurité sanitaire, de recherche, de formation et d’innovation. L’ouverture du tronçon autoroutier Marrakech-Agadir jouera un rôle catalyseur pour la région. Il permettra à la région de se confirmer en tant que grande région exportatrice et de consolider son positionnement en tant que plate-forme logistique d’échange entre le nord et le sud du Royaume.

Le secteur du BTP vient en tête des projets validés. Quelle est la nature de ces projets ?
Durant le 1er semestre 2010, le Centre régional d’investissement de la région du Souss-Massa-Draâ a validé 94 projets avec un montant global d’investissement de 3.749 millions DH permettant la création de 9.290 opportunités d’emplois. Le secteur du BTP arrive en tête à travers le démarrage de plusieurs programmes de logements sociaux : 9 projets portant sur la réalisation de plus de 6380 unités, ont été validés pour un investissement de 1740 millions DH. Il s’agit en fait de trois opérations au niveau de la préfecture d’Agadir Ida Outanane pour un montant global de 1339 millions DH.
Trois autres opérations ont été initiées au niveau de la préfecture d’Inezgane-Ait Melloul pour un montant de 274 millions de DH alors que les trois dernières opérations ont été initiées par le holding Al Omrane pour un montant global de 129 millions DH.

Pouvez-vous nous donner un aperçu sur l’état des lieux de l’activité de création d’entreprise?
En règle générale, la création d’entreprise suit les secteurs porteurs dans une région. C’est le cas de la région du Souss-Massa-Draâ où les entreprises créées relèvent essentiellement des secteurs porteurs, à savoir le tourisme, l’industrie agroalimentaire et le BTP. Toutefois, la part de chaque secteur varie d’une année à l’autre. Aujourd’hui, on assiste à un changement au niveau du profil des entreprises créées qui tend vers les services liés principalement aux secteurs phares précités. Un changement de profil des promoteurs est constaté : Plus de promoteurs jeunes et diplômés avec une légère avancée du genre féminin. Au cours du 1er semestre de l’année 2010, la majorité des créations ayant transitées par le CRI-SMD sont liées à des activités de prestation de services, soit 46%. Le secteur du BTP occupe la deuxième place avec 27%, suivi par le commerce représentant 19% des créations. Ils représentent un montant global d’investissement de 380 millions DH générant près de 3.725 emplois.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *