Boom du kit

Boom du kit

A chaque saison, il y a des articles qui marchent très fort. Durant le mois de Ramadan, ce ne sont pas uniquement les Chebbakia, dattes, galettes pour ne citer que ces produits de consommation qui deviennent incontournables. D’autres articles connaissent un véritable engouement de la part des Marocains. Les meubles, ceux en kit en particuliers, sont à caser dans cette catégorie. « Notre activité connaît un véritable boom tout au long de Ramadan, et même pendant les quelques semaines qui précédent ce mois sacré », estime Hasnae Idrissi Kabbaj, directrice marketing au sein de Mobilia. Certains articles demeurent cependant plus prisés que d’autres. En tête de liste, arrivent les salles à manger, dont la vente explose littéralement en cette période de jeûne. Un phénomène qui s’explique parfaitement vu que le mode de vie de toutes les familles marocaines tourne désormais autour des repas. L’offre est diversifiée et est pratiquement la même chez les différentes enseignes. Bois massif et fer forgé sont les tendances de cette année. Pour ce qui est des prix, ils varient entre un peu moins de 1500 dirhams pour une salle à manger avec quatre chaises, offre économique en promotion tout au long du mois sacré, et plus de 8000 dirhams pour une table en bois massif assortie de six chaises. Mais les Kitea, Mobilia et compagnie ne comptent pas uniquement sur ces grosses ventes pour développer leurs chiffres d’affaires en Ramadan. Une multitude d’autres articles, plus « légers » et donc moins chers, deviennent le point de mire des ménagères marocaines. Il s’agit de la vaisselles et des accessoires de table. Dans la première catégorie, les bols arrivent en tête de liste, alors que dans la seconde, les nappes font un tabac. « Les Marocaines accordent de plus en plus d’importance à l’art de la table. Les seuls mets ne suffisent plus. Il faut savoir décorer sa table pour la rendre plus attrayante », explique la responsable marketing au sein de Mobilia. Et pour garnir sa table, toutes les bourses peuvent s’y retrouver. De la simple petite assiette à une dizaine de dirhams à la nappe brodée dépassant les 500 dirhams. Le mois de Ramadan est donc un rendez-vous annuel que les enseignes du kit au Maroc ne ratent en aucun cas. C’est que l’enjeu est de taille. Les seules salles à manger arrivent à la troisième position au top ten des ventes de Mobilia dont plus de 50 % du chiffre d’affaires provient des tables et chaises à usage domestique et des chambres à coucher pour adultes et enfants. Un chiffre d’affaires qui enregistre une augmentation annuelle de l’ordre de 35 %. Il en est de même pour Kitea, dont le chiffre d’affaires devrait être de l’ordre de 250 millions de dihams cette année, soit une augmentation variant entre 25 % et 30 %. L’essentiel de l’activité ramadanienne donc de l’enseigne tourne autour de la table. Mais cette activité demeure saisonnière, comme le note son président-directeur général, Amine Benkirane. Rentrée scolaire pour la bureautique, Ramandan pour les salons et surtout les salles à manger et chambres à coucher pour l’été, saison des mariages.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *