BTP, tourisme et agroalimentaire

Quels sont les métiers qui vont recruter demain au niveau de la région du Souss-Massa-Draâ ? Et quels besoins en compétences des entreprises? Les résultats de l’étude prospective sur l’emploi au niveau de la région du Souss-Massa-Draâ, lancée par l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC), s’est basée sur trois secteurs porteurs : tourisme, BTP et industrie agroalimentaire. Les résultats de cette étude viennent confirmer la place de ces secteurs porteurs en matière d’employabilité. En effet, la demande ne cesse d’augmenter sur ces trois viviers d’emploi. Le recensement des besoins en recrutement sur ces trois secteurs fait ressortir les performances annonçant une demande future (à court et moyen terme) en augmentation. Ainsi, le secteur du BTP vient en première place. Les besoins futurs identifiés en recrutement passeront de 2643 en 2009 à 9746 pour l’année 2010-2011. Le secteur du tourisme affiche la même augmentation. Les besoins en recrutement évolueront pour passer de 280 en 2009 à 3427 en 2010-2011. Même constat pour le secteur de l’industrie agroalimentaire où la demande suivra une courbe d’augmentation pour atteindre 6694 en 2010-2011 contre 999 en 2009. Au total, ces trois secteurs représentent 19 867 opportunités à cibler en 2010-2011. Certes, les besoins en recrutement sont exprimés en tourisme, BTP et en industrie de l’agroalimentaire mais le défi actuel reste de savoir combler ces besoins. En effet, les écarts à combler entre la demande et les profils existants sur les marchés sont importants. En matière du BTP où les besoins en recrutement sont de l’ordre de 9746 (2010-2011), l’écart à combler est de l’ordre de 8168. Quant au secteur du tourisme où la synthèse des besoins décelés affiche un besoin en recrutement de 3427 (2010-2011), l’écart à combler pour répondre à cette demande reste de l’ordre de 1746. Même constat pour le secteur de l’agroalimentaire où l’écart est de l’ordre de 6470. En matière d’employabilité, ces trois secteurs porteurs sont aujourd’hui en manque de profils répondant à leurs demandes. Les besoins relevés par cette étude exigent une meilleure spécialisation et la mise en place de formation pouvant répondre aux demandes du marché. Certes, les opportunités de formation sur ces différents secteurs sont encore au-dessous de la demande du marché. Notons que dans le secteur du BTP, les opportunités de formation annoncées, dans le cadre de cette étude et à l’horizon 2011, seraient de l’ordre de 524. Des formations qui concernent en premier lieu des métiers de chef de chantier, conducteur d’engins, dessinateur, métreur -vérificateur entre autres. Quant aux opportunités de formation qualifiante en tourisme, elles sont de l’ordre de 194 (à l’horizon 2011) alors qu’elles sont de l’ordre de 96 en agroalimentaire. Constat général, les besoins sur les trois secteurs sont bien exprimés et ciblés mais les profils recherchés sont en insuffisance ou manquent d’une formation pointue. Face aux impératifs du marché, de nouveaux profils doivent voir le jour dans les différents secteurs du BTP, tourisme et industrie de l’agroalimentaire. La demande en formation qualifiante spécialisée sera aujourd’hui l’un des dispositifs à mettre en place pour répondre à cette demande et maintenir l’essor économique de la région. Première du genre, cette étude a porté sur près de 300 entreprises dans les trois secteurs. Ce qui a notamment permis de dégager des besoins en formation qualifiante portant sur 19 emplois-métiers (8 dans le BTP, 7 dans le secteur du tourisme et 4 dans le secteur de l’agroalimentaire). Il est à signaler que dans le même souci de promotion de l’entrepreneuriat, une nouvelle étude vient d’être lancée par l’Anapec. Cette étude porte sur la mise en place d’une banque régionale d’idées de projets dans les secteurs suivants : tourisme rural, artisanat et agriculture. L’objectif étant de mettre au profit des jeunes motivés des banques d’idées de projets qui puissent leur ouvrir des horizons concrets et crédibles.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *