Centre marocain de l innovation : À vos projets, prêts… partez !

Centre marocain de l innovation : À vos projets, prêts… partez !

Pour Intilak et Tatwir, le Centre marocain de l’innovation a clôturé les dépôts de dossiers le 19 avril  2013. Ces deux instruments de financement soutiennent les startups innovantes et les projets de R&D.
Produire 1.000 brevets marocains et créer 100 start-up innovantes annuellement à partir de l’exercice 2014. Ce sont là les deux objectifs principaux de la stratégie marocaine pour la promotion de l’innovation.
«L’objectif à moyen terme est de positionner le Maroc dans le club des pays producteurs de technologies, de permettre l’éclosion d’une économie à forte valeur ajoutée mais aussi de renforcer l’image du Maroc au niveau international et son attractivité pour les investissements, en conséquence. A plus long terme, il s’agit de préparer, dès maintenant, des relais de croissance qui deviendront vitaux pour notre économie», explique-t-on au ministère de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies qui développe l’«Initiative Maroc Innovation» conjointement avec le ministère de l’enseignement supérieur, de la formation des cadres et de la recherche scientifique.
L’innovation et le développement technologique sont des enjeux clés pour la compétitivité des entreprises. Pour cela, un Centre marocain de l’innovation (CMI) a été mis en place en juillet 2011. Presque un an après sa création, ce centre a été transformé en société anonyme dans le but de renforcer sa gouvernance et de se doter de moyens pour définir une stratégie de développement.
Le CMI est doté d’un fonds de soutien à l’innovation de 380 millions de dirhams pour la période 2011-2014. Le fonds finance des projets d’innovation et de développement technologiques essentiellement à travers trois instruments baptisés Intilak, Tatwir et Prestation technologique réseau (PTR).
Intilak est destiné aux start-up innovantes ayant moins de deux ans d’activité en phase de démarrage, porteuses d’un projet d’innovation ou d’un projet de valorisation R&D, et finance 90% des dépenses du projet, dans la limite d’un million de dirhams.
L’instrument Tatwir, destiné aux entreprises ayant plus de deux années d’existence, est dédié aux projets de R&D portés par une entreprise ou un groupement d’entreprises agissant dans le cadre d’un cluster en phase de développement ou un consortium d’entreprises et organismes de recherche et finance 50% des dépenses du projet, dans la limite de 4 millions de dirhams. Pour sa part, l’instrument  PTR est destiné aux projets d’appui à l’innovation et au développement technologique portés par des entreprises, consortium ou groupements d’entreprises, et couvre les dépenses afférentes aux prestations éligibles à hauteur de 75% et ce dans la limite de 100.000 dirhams. Le PTR fonctionne sous forme d’appel à projet ouvert tandis que Intilak et Tatwir lancent des appels à projets. La clôture des dépôts de dossiers pour ces deux instruments de financement est fixée pour le 19 avril  2013.
Depuis la mise en place du CMI, Intilak a traité 107 dossiers et n’en a retenu que 23,4% en majorité à Casablanca, Rabat et Témara. Pour Tatwir, sur les 59 dossiers traités, le CMI en a validé 13,6% essentiellement à Mohammedia, Casablanca, Guelmim et Témara.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *