CHAN Maroc 2018 – Groupe D : Le Congo surprend le Cameroun

CHAN  Maroc 2018 – Groupe D : Le Congo surprend le Cameroun

Le groupe D est entré mardi en compétition au Grand stade d’Agadir.

L’affiche du jour opposant le Cameroun au Congo est la preuve parfaite que dominer n’est pas gagner. Car contrairement aux Lions Indomptables, les Diables Rouges qui n’ont pas démontré grand-chose, ont fini par être plus malicieux et remporter leur première victoire en cette cinquième édition du Championnat d’Afrique des joueurs locaux.

Ambitieux, les poulains du directeur technique Rigobert Song, ancien défenseur vedette du Cameroun, ont tenté d’afficher leurs grandes ambitions d’entrée. Une entreprise qui a failli porter ses fruits à plusieurs reprises si elle n’avait pas buté contre des Diables Rouges bien parés pour ce duel. Bien qu’ils laissent entrevoir un profil d’outsider, les Congolais finissent par mettre leur adversaire en difficulté. N’ont-ils pas éliminé leur voisin de la République Démocratique du Congo, tenant du titre, durant les éliminatoires ?

Certes, les Camerounais auront été les plus entreprenants et les plus dangereux même s’ils ont attendu la 29e minute pour se mettre en valeur, avec un premier tir vers le but du milieu Patrick Moukoko Moussombo. C’est de cette manière que les Lions ont commencé à alimenter les hostilités. Il aura fallu attendre la 42e minute pour voir une nouvelle action des Camerounais, toujours avec Moussombo en récidiviste. L’attaquant du club de la Colombe du Dja et Lobo aura fait trembler Barel Mouko, le portier congolais, ancien joueur de Lille. Juste avant la pause, le capitaine des Lions, Junior Awono, tente une frappe de loin. Sans succès.

Ce fut donc une série de tentatives, tantôt inquiétantes tantôt timides et qui ont ponctué l’ensemble de la première période.

Au retour des vestiaires, malgré une domination des Lions et une tentative à la 51e minute de Black Williams Ngoundo Kouoh Bile, le Cameroun ne trouve pas la faille.

Le Congo a bien barricadé sa défense. Barel Mouko pare à nouveau un tir puissant de Patrick Moukoko Moussombo (60e) lequel a bien testé ses capacité de portier. Une minute plus tard, les hommes de Rigobert Song sont presque à deux doigts d’ouvrir enfin le score. Le ballon touche la transversale après un tir de Willy Namedji et rebondit à nouveau, cette fois sur le poteau droit après une reprise de Pangop Frantz.

Contre le cours de la rencontre, le Congo surprend son adversaire et obtient un pénalty transformé avec succès par Makiesse à un quart d’heure du temps réglementaire. Les minutes se suivent sans modifier le score affiché sur le marquoir qui le restera jusqu’au coup de sifflet final. Le Congo, sorti par le Cameroun il y a deux ans en éliminatoires, a eu ainsi sa revanche. Si le Congo poursuit sa trajectoire ascendante, le Cameroun, déjà absent du prochain Mondial, peine d’entrée à obtenir des résultats probants. Auparavant, dans une rencontre qui semblait très ouverte, l’Angola et le Burkina Faso n’ont pu se départager (0-0). Avec un peu plus de réalisme de la part des joueurs, on aurait pu facilement assister à un festival de buts. Le Congo prend donc la tête du groupe D.

Samedi, l’Angola affrontera le Cameroun et le Burkina sera opposé au Congo.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *