CHAN Maroc 2018: Le Maroc accède rapidement aux quarts de finale

CHAN Maroc 2018: Le Maroc accède rapidement aux quarts de finale

La Guinée est la deuxième proie accrochée au tableau de chasse des Lions de l’Atlas. Après avoir cloué la Mauritanie au pilori, le Maroc réussit son deuxième test et parvient ainsi à devenir la première équipe qualifiée pour le prochain tour.

Cependant, à la différence du premier match contre les Mourabitounes, les représentants des couleurs nationales ont peiné pour trouver le bon tempo.

Dans un Complexe Mohammed V plein comme un œuf et sous les yeux bienveillants du sélectionneur du Maroc A, Hervé Renard, les nationaux ont trouvé de véritables difficultés à développer leurs automatismes du jeu, à circuler le ballon et à créer des décalages pour enchaîner vite vers l’avant.

Il était clair que la Guinée ne comptait pas facilement capituler. Normal lorsque l’on sait qu’après sa défaite surprise lors du premier match face au Soudan, il ne lui restait plus d’autres choix que la victoire ou, au pire, décrocher le nul.

Conscient de cette évidence, Jamal Sellami a décidé d’être prudent et être à l’affût des bonnes occasions. Cependant, la défense guinéenne était implacable et commettait peu d’erreurs surtout en première période. Affectés par la sortie sur blessure du maestro du milieu de terrain Hafidi (17è), élu homme du premier match contre la Mauritanie, Hadraf et El Hadad qui font la force de l’attaque de cette équipe marocaine par leur vitesse, leurs centres précis et leur profondeur ont été, eux aussi, neutralisés par Bangoura et Sylla, laissant El Kaabi seul entre Aboubaca Camara et Abdoulaye Camara. En face, les Guinéens, coriaces et costauds physiquement, semblaient avoir tourné la page de la défaite face au Soudan et se montraient très calmes.

Il a fallu attendre la 27ème minute du jeu, pour voir le goléador de la compétition, Ayoub El Kaabi, sauter plus haut que tout le monde et marquer le premier but. Mais la joie fut de courte durée. Alors qu’on fêtait encore ce but, l’équipe nationale fut surprise une minute après par le but d’égalisation de Saidouba Bissiri Camara en conclusion d’une action collective bien travaillée et qui eut l’effet d’une douche froide.

Les cartes étaient redistribuées.

Au retour des vestiaires, et après que chaque protagoniste eut tâté le pouls de son adversaire, les joueurs ont renforcé leur vigilance. Et c’est peut-être l’excès de vigilance qui a conduit le défenseur Aboubaca Camara à commettre une grossière boulette en ratant sa passe. Intercepté par El Kaabi, ce dernier n’eut aucune difficulté à placer joliment le cuir au fond des filets. Ce deuxième but a représenté un tournant. Les Lions de l’Atlas sont devenus plus confiants. A l’inverse, le Syli local a été pris de panique, voyant une disqualification prématurée s’approcher à grands pas.

Le magnifique El Kaabi, grâce à son intelligence et sa capacité de démarquage, revient à la charge pour porter l’estocade en inscrivant son troisième et dernier but de cette rencontre plongeant la défense guinéenne en pleine désillusion.

Avec cette nouvelle victoire, la deuxième en autant de matchs, le Maroc assure sa qualification en quarts de finale.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *