Communauté marocaine à l’étranger : un solide attachement à la patrie

Communauté marocaine à l’étranger : un solide attachement à la patrie

Les Marocains résidents à l’étranger (MRE) continuent de garder des liens très forts avec leur pays d’origine. Ils rêvent, à tout moment, de regagner le Maroc. Tel est le cas de Adil, un jeune MRE qui vit à Marseille. «Pour moi, il est inconcevable de passer mes vacances dans un autre pays que le Maroc. J’aime me retrouver chez moi, autour de la famille ». Chaque année, ils sont nombreux à rentrer au pays. Et les statistiques le confirment. Depuis le début de l’Opération Transit 2010, lancée le 5 juin dernier, quelque 280.000 MRE à bord de 70.000 véhicules ont transité par le port espagnol d’Algésiras pour se rendre au Maroc. Les autorités marocaines et espagnoles en charge de l’opération tablent sur 2,5 millions de passagers et 650.000 voitures. Cette année, l’opération Transit a connu un saut qualitatif au plan de la modernisation et du renforcement des infrastructures portuaires. La nouveauté de cette édition 2010 et de taille est la mise en service du port de Tanger-Med. Autres nouveautés: il a été aussi décidé que la durée de la traversée du détroit soit réduite à une heure seulement. Comme à l’accoutumée, d’importants  dispositifs ont été déployés au niveau des portes d’entrée et des ports de Tanger Med, de Tanger ville, de Nador, d’Al Hoceima et Bab Sebta, en plus des aéroports de Casablanca et d’Oujda. L’objectif étant d’assurer la fluidité des déplacements à travers les postes frontières. Malgré la crise mondiale, les MRE continuent de constituer une force économique pour le pays. Afin d’encourager les MRE à investir au Maroc, le gouvernement a mis en place un fonds pour la promotion des investissements des Marocains du monde, «MDM Invest». Ce mécanisme permet ainsi aux MRE, souhaitant créer un projet d’investissement ou étendre un projet existant, de bénéficier d’une subvention qui s’élève à 10% du coût du projet. Cela dit, cette subvention est assortie de plusieurs conditions :  le coût total du projet doit  être supérieur à 1 million DH et ne pas dépasser les 5 millions DH. L’apport personnel de devises doit couvrir 25%, et plus, du coût du projet  et enfin le financement  bancaire ne doit pas dépasser 65% dudit coût. Il faut aussi relever que d’autres mesures ont été prises au profit des MRE, notamment l’extension de la garantie du fonds «Damane Assakane» en faveur des MRE aux mêmes conditions que les résidents, la réduction du coût des transferts ainsi que les mesures d’accompagnement social au profit des MRE dans les pays d’accueil. Concernant le programme national d’accompagnement de l’estivage des MRE, le ministère  chargé de la Communauté marocaine résidant à l’étranger a pris d’importantes mesures sur le plan administratif et, juridique, économique et culturel  ainsi que sur le volet communication. Sur le volet administratif et juridique, il est question de  renforcer les services d’accueil et de créer «La maison des Marocains» dans quatre villes : Casablanca, Agadir, Tanger et Oujda. Le volet culturel et récréatif concerne l’organisation d’universités d’été au profit de 600 jeunes Marocains du monde dans anze villes marocaines. Ces universités sont une réponse à la demande de plus en plus forte de la communauté MRE dans le domaine culturel et d’enseignement de la langue arabe. Parmi  les activités prévues figure  l’enseignement de la languent arabe, l’organisation de conférences ainsi que  des visites à caractère culturel, économique, artisanal et artistique. Parmi les autres actions prévues dans le cadre de ce volet, il y a lieu de relever la participation de 160 enfants issus de familles démunies aux programmes des colonies de vacances, outre la participation de 230 jeunes Marocains résidant à l’étranger à la célébration du 11ème anniversaire de la fête du Trône. Ce volet porte également sur l’organisation du premier forum des jeunes Marocains du monde, avec la participation de 500 jeunes de l’étranger et d’autres du Maroc, ainsi que du 7ème Raid des Marocains du monde, avec la participation d’une centaine de concurrent. L’aspect économique consiste, quant à lui, au suivi de la dynamisation du Fonds «MDM Invest», à la création de 1.000 PME des MRE en partenariat avec l’Agence française de développement (AFD). Le volet communication porte  sur le lancement de la nouvelle version du portail électronique du ministère et la présentation du guide des MRE 2010 en plusieurs langues.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *