Compétences cognitives : Les élèves marocains sont globalement faibles

Compétences cognitives : Les élèves marocains sont globalement faibles

Les élèves marocains ne sont pas si brillants. En témoigne un rapport sur la société du savoir dans le monde arabe (2010-2011), élaboré par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), en partenariat avec la fondation «Mohammed bin Rashid Al Maktoum».
L’étude, publiée en début du mois de juin 2012, a porté sur un échantillon d’étudiants de 17-18 ans, ayant terminé la première année du Baccalauréat à Rabat. On y révèle que les compétences cognitives des élèves marocains sont «globalement faibles» et l’état de leurs compétences émotionnelles «globalement acceptable», par contre ils détiennent le minimum requis en matière d’aptitudes sociales. La mesure des quatre compétences cognitives liées à la recherche de l’information, la résolution de problèmes, l’utilisation de la technologie, et l’expression écrite, a montré que 88% d’entre eux ne disposent pas des connaissances pour accéder à la société du savoir. Pour ce qui est des compétences émotionnelles, mesurées par la présentation de soi, l’auto-évaluation et la planification future, l’état a été jugé «acceptable», puisque plus des trois tiers de l’échantillon sont «en cours de préparation» pour intégrer la société du savoir, contre 16% qui le sont moins.
En ce qui concerne les compétences sociales, le taux des étudiants prêts à rejoindre la société du savoir ne dépasse pas le quart de l’échantillon au meilleur des cas, alors qu’environ 35% sont «en cours de préparation». Après 10 ans de scolarité, les élèves sont censés acquérir un savoir nécessaire leur permettant d’entamer des études supérieures sans trop de souci. Faire donc une évaluation de ses propres compétences cognitives est capital avant de penser à son avenir professionnel. À travers le pays, les centres d’orientation sont des lieux de rencontre entre les élèves et les conseillers en orientation scolaire. On y trouve des renseignements sur les études dans les grandes écoles au Maroc et à l’étranger. Certains centres se chargent même de collecter les dossiers de candidature pour des bourses à l’étranger et de distribuer des fiches de pré-inscription des écoles et des instituts supérieurs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *