Crédit bancaire, la solution miracle

Crédit bancaire, la solution miracle

Pour financer leurs études, des études de plus en plus chères qui atteignent les quelque 40.000 DH par an, voire plus, il existe (pour les moins lotis)  une solution miracle : le crédit. Ce mode de financement concerne quelque 30% des étudiants des écoles privées et de plus en plus les étudiants ayant choisi de faire leurs études à l’étranger (entre 60.000 et 80.000 bacheliers chaque année). Il existe donc un choix entre la formule du crédit à la consommation ou celle du crédit étudiant. Particularité du crédit à la consommation, il doit être contracté au nom des parents ou du tuteur. Il peut-être égal au total des frais de scolarité et devra être remboursé au cours de la période des études, sur une durée maximale de 5 ans et ce à partir de la date de déblocage ou avec quelques mois de différé. Un hic, le taux d’intérêt appliqué au crédit à la consommation reste parmi les plus élevés, allant jusqu’à 12%. Concernant «le crédit étudiant», ce dernier est proposé par trois établissements, à savoir la Société Générale, la Banque marocaine du commerce et de l’industrie (BMCI) et la Banque populaire (BP). La SGMB offre le « Prêt études Banky ». Le crédit sera au nom de l’étudiant. Le montant du prêt peut aller jusqu’à 75% des frais de scolarité et peut même couvrir les frais annexes. Ce crédit fait l’objet d’un plafonnement selon la nature des études (maximum 30.000 DH l’an). L’avantage est qu’il offre la possibilité de ne rembourser le capital emprunté qu’après la fin des études. L’étudiant peut payer, durant cette période de franchise, les intérêts. Ceci peut allonger la durée globale du prêt jusqu’à 120 mois. Autre avantage, les taux proposés par la SGMB débitent à partir de 7% pour les clients de la Société générale et 7,75% pour les clients des autres confrères et sont établis en fonction de l’école, du niveau des études et de la qualité de la caution. On note aussi «Avenir Plus» chez la Banque Populaire, il s’agit d’un prêt destiné pour les études supérieures dans les instituts et écoles privés au Maroc en partenariat avec la CCG. Le montant maximum de financement est de 100.000 DH à raison de 20.000 DH maximum par année d’études. La durée maximale de remboursement est de12 ans dont un différé maximum de remboursement de 5 ans avec un taux d’intérêt débiteur de 6,95%. Pour bénéficier de ce produit, il faut être de nationalité marocaine, âgé de 25 ans au plus à la date de la demande du prêt et avoir disposé d’une inscription valide ou à défaut, une attestation d’inscription provisoire, auprès d’un institut ou école supérieures de l’enseignement privé, reconnus par l’Etat. Les filières concernées par «Avenir Plus» sont l’ingénierie, l’expertise en comptabilité et la gestion des entreprises. La BMCI propose également plusieurs formule. «Imagine Sup» bénéficie de la garantie de la CCG et comprend les mêmes caractéristiques que le prêt «Avenir Plus» de la Banque Populaire en termes de conditions d’accès, du montant, de la durée de remboursement et de différé. «Imagine Sup’Plus» est destinée à financer un 3e cycle ou un stage à l’étranger, d’une durée d’un an maximum. Pour un 3e cycle à l’étranger, le crédit peut financer jusqu’à 70% des frais d’inscription et de scolarité, et 90.000 DH de frais de séjour et de logement, le tout dans la limite de 200.000 DH.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *