D un coût global de plus de 6,5 milliards de dirhams : La reconversion du port Tanger-ville va bon train

D un coût global de plus de 6,5 milliards de dirhams : La reconversion du port Tanger-ville va bon train

Le projet de reconversion de la zone portuaire de Tanger-ville avance conformément au planning préétabli. D’après les données rendues publiques au début de l’année 2013, ce projet dont le coût global est de plus de 6,5 milliards DH commence à prendre forme. L’état d’avancement des travaux de la nouvelle marina se situe à plus de 60%, alors que celui de la première phase de transformation de l’actuel port de pêche en marina a dépassé les 30%.
Quant aux chantiers de construction du nouveau port de pêche, ceux-ci avancent pour suivre le rythme de l’ensemble des travaux. Ils tournent autour de plus de 40%. «La construction de ce port permettra ainsi non seulement une meilleure reconversion du site, mais également un meilleur développement de la filière pêche dans la région», selon les responsables de la Société d’aménagement du port de Tanger (SAPT) en charge de la reconversion de l’ancienne zone portuaire en plate-forme de loisirs et de croisières.
Adossé à la jetée principale, le nouveau port de pêche mettra à la disposition des professionnels quelque 1.900 mètres linéaires de quais, 13 hectares de terre-pleins et 13 hectares de bassin, soit presque le triple de la capacité actuelle du port.
Il est à rappeler que le projet de reconversion de cette zone portuaire permettra de doter la perle du nord d’une offre touristique à forte valeur ajoutée. Et pour atteindre l’objectif de recevoir 300.000 croisiéristes en 2016 et d’arriver à 750.000 en 2020, le port devra disposer de trois postes pouvant accueillir les paquebots de dernière génération.
Le projet vise, entre autres, à renforcer la capacité litière de la ville grâce à la création de deux hôtels 5 et 4 étoiles et trois résidences touristiques, qui permettront ensemble de créer 1.600 nouveaux lits supplémentaires. Ces unités d’hébergement hôtelières et touristiques sont prévues d’être mises en service en 2016. En plus de la mise en valeur du quartier historique de la médina et de son littoral touristique, le projet prévoit la construction d’un musée, d’une superficie d’environ 15.000 m2 et d’un Palais des congrès d’une capacité de 1.500 places et d’une superficie de 5.000 m2. Un multiplexe cinématographique est prévu d’être réalisé sur une superficie de 7.000 m2.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *