De nouveaux produits d’assurance dédiés aux filières arboricole et maraîchère verront le jour

De nouveaux produits d’assurance dédiés aux filières arboricole et maraîchère verront le jour

De nouveaux produits d’assurance dédiés au secteur de l’agriculture verront bientôt le jour. Cette nouvelle a été dévoilée, en personne, par Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, en marge des 5èmes Assises de l’agriculture tenues, mardi 24 avril 2012, à Meknès. Ces produits d’assurance visent à redonner confiance dans l’investissement agricole. En effet, ils interviennent en une phase cruciale pour les agriculteurs marocains, notamment après le retard des précipitations qu’a connu le pays dernièrement. Prévus pour la période 2012-2013, ces produits ciblent particulièrement les filières d’arboriculture et d’olivier, les cultures maraîchères ainsi que des produits «péril nommé» couvrant les principaux risques pour les viandes blanches et les cultures sucrières. La généralisation de l’assurance multirisque climatique était l’innovation qui a marqué l’agriculture marocaine durant la période 2011-2012. Le 24 août 2011 fut un nouveau départ pour les agriculteurs marocains. Cette population se voit doter pour la première fois d’un dispositif visant à la protéger des risques climatiques. En effet, l’État a scellé à cette date un partenariat avec la Mutuelle agricole marocaine d’assurances (MAMDA) en vue de généraliser la commercialisation d’un produit d’assurance consistant à indemniser les récoltes des céréales et légumineuses contre un ensemble de risques climatiques définis. Pour un financement de 215 millions de dirhams, une subvention financée à partir du Fonds de développement agricole via le Fonds de calamités naturelles, l’État a inscrit cette assurance dans le cadre d’une stratégie de gestion des risques et d’assurance agricole. Cette subvention est à hauteur de 53 à 90% selon le niveau de garantie. Le but est d’orienter le soutien public vers des instruments permettant une meilleure gestion des risques menaçant les cultures agricoles. Compte tenu de cet objectif, la stratégie tend à réduire la vulnérabilité des petits agriculteurs face aux menaces climatiques ainsi que de promouvoir et de sécuriser l’investissement agricole. Baptisé assurance «multirisque climatique», ce produit a, pour la campagne agricole 2011-2012, connu la souscription de 20.000 agriculteurs. La couverture ciblée fut de 300.000 hectares avec un objectif prévisionnel de 1.000.000 d’hectares à l’horizon 2015. À cet effet, l’assurance multirisque climatique a permis aux petits agriculteurs, en particulier, de bénéficier d’un appui financier important et d’accéder au produit dans des conditions très avantageuses. Pour cette catégorie d’agriculteurs, la cotisation est fixée à 26 dirhams l’hectare. Elle se situe, par ailleurs, entre 183 et 368 dirhams l’hectare pour les niveaux de garantie supérieurs. Cette assurance «multirisque climatique» présente une hausse des niveaux de garantie de 45 %. Ce produit, âgé à peine de 9 mois, œuvre pour la modernisation de la formule d’indemnisation, tout en tenant compte des ambitions du Plan Maroc Vert et des écarts de productivité entre les régions. D’importantes améliorations sont mises en relief. L’État se voit, donc, déchargé du risque, et ce en transformant sa garantie en un véritable produit d’assurance. Ce produit d’assurance, commercialisé par la MAMDA, étend sa couverture aux principaux risques climatiques dont la grêle, le gel, le vent violent, la tempête et la tornade, le vent de sable ainsi que l’excès d’eau. Par ailleurs, la région de Tanger-Tétouan a connu en février dernier le lancement d’une nouvelle assurance «multirisque climatique» en faveur des cultivateurs de neuf espèces de céréales et de légumineuses. La vague de froid a eu des effets négatifs sur certaines cultures de cette région. La pomme de terre a été la plus touchée. À cet égard, le nombre de dossiers d’aide s’est accru de 20 % comparativement à la saison 2010-2011. La direction régionale de l’agriculture avait fait état d’un traitement de 1.608 dossiers d’aides et de subventions aux agriculteurs, pour un total d’aides remises de plus de 108 millions de dirhams. Une somme consacrée à l’équipement des exploitations agricoles, à l’amélioration de la production agricole et à la plantation d’arbres fruitiers.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *