Des efforts pour la promotion des investissements des MRE

Des efforts pour la promotion des investissements des MRE

Pour accompagner et promouvoir les investissements des MRE dans leur pays d’origine, le ministère chargé de la Communauté marocaine résidant à l’étranger a pris des mesures concrètes qui se déclinent en quatre axes. Il s’agit de la mise en place d’un Fonds «MDM Invest», du lancement du programme de création de 1000 petites et moyennes entreprises (PME) au Maroc par les ressortissants marocains en France, l’implication stratégique des MRE dans le programme de développement territorial durable des provinces du Sud ainsi que l’élargissement du Fonds Damane Assakane aux MRE. En effet, le Fonds «MDM Invest» a pour objectifs de promouvoir les investissements des Marocains résidant à l’étranger au Maroc et contribuer ainsi au développement économique et social du Maroc, notamment aux niveaux local et régional. Ce fonds est articulé autour d’un apport en fonds propres (en devises) (au moins 25 %), une subvention de l’Etat (10%) ainsi qu’un crédit bancaire (au plus 65%). Pour bénéficier de ce fonds, il faut remplir cinq conditions. Il s’agit de l’apport en fonds propres des MRE qui doit se faire en devises dans le cadre du projet d’investissement. Le montant de l’investissement doit être égal, au moins, à 1 million de dirhams. La subvention de l’Etat est plafonnée à 5 millions de dirhams. L’instruction du dossier est assurée par les banques. Le mécanisme est géré par la Caisse centrale de garantie qui assure le déblocage de la subvention de l’Etat pour les projets d’investissement retenus. Pour la mise en œuvre du fonds «MDM Invest», le ministère chargé de la Communauté marocaine résidant à l’étranger a mis en place une cellule d’accompagnement des investissements des MRE, cette structure a pour objectifs trois missions. Il s’agit d’informer et orienter les investisseurs potentiels sur les différents secteurs de l’économie. Il est question d’assister les porteurs de projets qui le souhaitent durant toutes les étapes, de la conception jusqu’à la réalisation de leur investissement. La troisième mission est d’identifier et évaluer les formes de partenariat avec les acteurs locaux pour promouvoir et accompagner les investissements des MRE dans leur région d’origine. En ce qui concerne le lancement du programme de création de 1.000 petites et moyennes entreprises (PME) au Maroc, ce programme est initié dans le cadre d’une coopération maroc française. Il a pour principaux objectifs de placer les Marocains de France au cœur de la mobilisation de nouvelles ressources pour contribuer au développement économique du Maroc et d’appuyer la définition et la mise en place d’une stratégie nationale d’accueil des investissements de la diaspora. Il s’agit aussi de garantir un accompagnement de qualité en France et au Maroc aux promoteurs MRE et d’accompagner la création de 1000 entreprises à l’horizon 2013. Le ministère travaille aussi pour l’implication stratégique des MRE dans le Programme de développement territorial durable des provinces du Sud : Guelmim, Tan Tan, Tata, Assa – Zag et Tarfaya. Ce projet a pour objectif d’encourager des MRE originaires du Sud à investir dans leur région d’origine. Doté d’un budget initial de 9 millions de dirhams, ce projet a été initié en partenariat avec l’Agence de sud et le PNUD. Il a pour objectifs l’implication des MRE dans le processus de développement de leurs territoires, le renforcement de l’impact des transferts de fonds MRE sur le développement territorial du Maroc, le renforcement du rôle des MRE dans le marketing territorial, la contribution à la valorisation du patrimoine culturel oasien dans les pays d’accueil des MRE ainsi que l’accompagnement et l’orientation des MRE dans leurs projets d’investissement. Et enfin, il y a Damane Assakane. Ce mécanisme, initialement prévu pour les Marocains de l’intérieur, a été élargi aux MRE. L’Etat garantit 50% du risque lié au crédit et les banques garantissent les 50 % restant du prêt immobilier destiné à l’achat ou à la construction d’un logement. Il y a trois conditions pour bénéficier de Damane Assakane. Le montant du prêt ne doit pas excéder 800.000 dirhams. La durée du prêt ne peut pas dépasser 25 ans avec aucune restriction quant au salaire mensuel perçu. Pour encourager l’accession à la propriété, toute limitation due à un plafond concernant les salaires a été enlevée de la convention signée entre l’Etat et le GPBM (Groupe professionnel des banques du Maroc) et la Caisse centrale de garantie.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *