Développement humain au Maroc : Pour une justice sociale

Développement humain au Maroc : Pour une justice sociale

«Au-delà de la croissance économique, notre objectif fondamental demeure la réalisation de la justice sociale qui est le socle de la cohésion sociale». Le message de SM le Roi Mohammed VI à l’occasion de la fête du Trône célébrant le quatorzième anniversaire de l’intronisation du Souverain, le 30 juillet dernier à Rabat, est on ne peut plus clair. Il révèle au grand jour que l’avenir du Maroc est tributaire du développement humain.  

«Par conséquent, l’Initiative nationale pour le développement humain doit être considérée comme un chantier en constante évolution. En fait, il s’agit d’une véritable feuille de route, pour une vision de développement globale et audacieuse, qui ne se limite pas aux catégories pauvres et aux familles démunies, mais qui s’ouvre sur tous les chantiers de développement visant à réduire les disparités sociales et territoriales. Nous confirmons donc la nécessité de renforcer et d’élargir les programmes en cours de l’INDH, à travers d’autres mécanismes qui donnent la priorité aux projets générateurs de revenus», a souligné le Souverain.

Depuis 2011, le nombre de bénéficiaires de l’INDH a atteint près de 2,9 millions de personnes, avec une enveloppe budgétaire de 7,45 milliards de dirhams, dont une participation de l’INDH pour 4,38 milliards de dirhams. En détail, le cadre du programme de mise à niveau territoriale a permis, en 2011-2012, l’aménagement de 423 km de routes et pistes, la mise en service de 27 centres de santé, l’approvisionnement en eau potable de 86 douars et l’électrification de 1.425 douars. Pour les activités génératrices de revenus, elles se sont élevées à 1.984 activités en 2011-2012, avec 29.760 bénéficiaires pour un investissement total de 558,4 millions de dirhams. L’INDH y a apporté une contribution évaluée à 356 millions de dirhams. 

Cette initiative lancée le 18 mai 2005 par SM le Roi Mohammed VI a permis ainsi à de nombreuses personnes de retrouver la dignité en s’affranchissant de la pauvreté, grâce à des activités génératrices de revenus.  Pour le Souverain, l’INDH «est un chantier de règne, ouvert en permanence». «Il ne s’agit pas non plus d’un changement de cap ou d’une remise en cause de l’échelle des priorités. Il s’agit plutôt d’une réaffirmation tangible de Notre engagement, car Nous ne cessons, à toute occasion, de réaffirmer la priorité et la permanence des combats que Nous menons dans les domaines de la mise à niveau du capital humain, du renforcement de la compétitivité de l’économie nationale, de la promotion de l’investissement, de l’initiative privée et de l’exportation, dans le cadre des diverses politiques sectorielles», avait souligné SM le Roi dans un discours adressé à la Nation le 18 mai 2005. 

Depuis son lancement, le nombre de bénéficiaires de l’INDH s’est élevé à sept millions de personnes. Les projets mis en œuvre dans ce cadre ont mobilisé des investissements de l’ordre de 18 milliards de dirhams, dont 11 milliards de dirhams comme contribution de l’Initiative. En huit ans, cette Initiative a porté jusqu’à présent sur 29.000 projets et 5.000 activités génératrices de revenus.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *