Grand danger sur nos retraités : Ce qu il faut savoir

Grand danger sur nos retraités : Ce qu il faut savoir

Il n’est jamais trop tard pour bien faire. Et il n’y a pas mieux que de préparer aujourd’hui son avenir et de penser très tôt à épargner pour sa retraite. Fonctionnaires ou salariés du privé, tous ont suivi les débats houleux que suscite actuellement la réforme des caisses de retraite.
La défaillance de ces systèmes ne rassure guère une bonne tranche des actifs marocains soucieux de leur avenir. Pour ceux qui peuvent se le permettre, vu le niveau de vie qui ne cesse d’augmenter, «une complémentaire» est plus que nécessaire. D’ailleurs, même le secteur public s’y met avec Attakmili de la CMR (voir entretien PP.12-13 ). Aujourd’hui, sur le marché de la retraite les offres foisonnent.
A la BMCI, on vous conseille de «préparer votre retraite dès à présent» avec Assur-Plus Retraite en bénéficiant d’une exonération d’impôt voire d’un bonus fidélité de 2% du cumul des primes après 6 ans d’ancienneté et 1% après 8 ans d’ancienneté du contrat Assur-Plus Retraite. Ce produit offre un taux d’intérêt annuel de 2,85% brut, en vigueur depuis juillet 2011 plus une prime de participation aux bénéfices générés par le placement à hauteur de 90%. Et si vous voulez une retraite en or, c’est chez Attijariwafa bank qu’il faut placer son argent pour ses vieux jours. Baptisé Age d’or retraite, ce produit a servi un taux de rendement net de 5,05% au titre de l’exercice 2009. Sous condition d’une liquidation à 50 ans et d’une durée de contrat minimum de 8 ans, il y a la possibilité de déduire les cotisations Age d’or retraite de la base imposable à l’IR, sans limite pour les salariés et dans la limite de 6% du revenu brut annuel pour les professions libérales. Et lors de la liquidation du contrat, il y a une réduction importante du capital avant calcul de l’impôt selon le barème de l’IR en vigueur.
Même souci de préserver son pouvoir d’achat à la retraite chez AXA Assurance avec Futuris Individuel 2. Pour les salariés, il est possible de déduire sans limite les cotisations Futuris Individuel 2 du salaire imposable. Pour les non salariés, il est possible de déduire les cotisations du revenu net global imposable (jusqu’à 6% dudit revenu annuel).  En cas de décès, l’épargne revalorisée augmentée d’un capital décès est versée aux bénéficiaires désignés avant la fin du contrat ou à l’assuré en cas d’invalidité absolue et définitive.
«Votre retraite, n’attendez pas d’y être pour y penser», recommande pour sa part la Banque populaire. Ainsi, l’on apprend que Addamane Chaabi, en plus d’un taux de rentabilité annuel moyen de 8,32% à fin 2008, offre des formules de fidélisation très attractives qui permettent le versement d’un bonus allant jusqu’à 3% de l’épargne. Addamane Chaabi est adossé à une assurance décès invalidité qui garantit le versement aux bénéficiaires d’un capital composé de l’épargne constituée et d’un capital décès complémentaire pouvant atteindre 500.000 dirhams.
A la BMCE, on propose une retraite active avec une épargne revalorisée chaque année à un taux d’intérêt minimum garanti auquel s’ajoute la participation aux bénéfices des placements effectués. Ainsi, et sur la base d’un taux de rendement annuel net de 5%, d’une cotisation mensuelle de 200 dirhams depuis l’âge de 30 ans et d’un départ à la retraite à l’âge de 60 ans, vous aurez un capital acquis de 163.739 dirhams et une rente viagère annuelle de 11.895 dirhams. Le capital passera à 221.240 dirhams et la rente à 18.140 dirhams si vous décidez de percevoir le fruit de votre épargne à l’âge de 65 ans. Le marché de la «complémentaire»  s’est enrichi avec le plan d’épargne retraite Istimrar d’Atlanta, de Recore de Cnia Saada et de Avenir Retraite du CIH.
Aujourd’hui, avec la crise que traversent les caisses de retraite, un plan d’épargne qui vous offrira la possibilité de vivre sereinement votre retraite est plus que vital.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *