Groupe Jamai : Le cheval barbe et les cultures maraîchères à l’honneur

Groupe Jamai : Le cheval barbe et les cultures maraîchères à l’honneur

Pour l’édition 2008 du SIAM, le Groupe Jamai, à travers son stand, expose plus d’une filière. D’abord, la priorité est donnée à l’élevage équin à travers la présentation du haras dépendant du groupe. Centre de reproduction et de croissance pour les chevaux pur-sang arabes, barbes et arabes-barbes, Haras Al Boraq fait partie des haras marocains les plus renommés pour l’élevage équin. A son palmarès : plusieurs  prix nationaux et internationaux dans les catégories Junior et Senior pour les shows de modèles et allure ainsi que nombre de victoires sur les champs de course.
Pour preuve, Haras Al Boraq a reçu  le prix du meilleur éleveur de chevaux, par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, lors du 2ème Salon international de l’Agriculture de Meknès. Cette récompense lui avait été décernée pour les efforts déployés dans le sens de l’amélioration et à la sauvegarde du patrimoine génétique animal en général. Et ce n’est pas tout, cette année, ce haras a continué sur sa lancée en décrochant le prix annuel du Waho (World Arabian Horse Organisation ), prix qui a été décerné à Anas Jamaï.
Et auparavant, en 2006, le manager de Haras Al Boraq avait obtenu à Meknès, le prix prestigieux et unique de la «Sauvegarde du patrimoine génétique animal».
Cette année, Haras Al Boraq a choisi de privilégier la présentation de ses chevaux barbes pour illustrer l’importance particulière qu’il accorde à la sauvegarde et au développement de cette race équine nationale qui a fait et fera plus encore dans le proche avenir la renommée du Maroc.
Cette race, berbère à l’origine, est aujourd’hui universellement connue sous l’appellation de barbe. Ce cheval est une race pure autochtone du Maghreb dont la génétique est particulièrement sauvegardée au Maroc Aujourd’hui, le haras en question est fort d’un effectif de 200 chevaux environ, aligne des étalons réputés, des poulinières de haute lignée, des poulains et des pouliches prometteurs. Haras Al Boraq s’inscrit avantageusement au niveau de la vente de ses produits et de la saillie de ses juments racées par des étalons dont certains de standing international. En raison de l’appartenance du cheval barbe au patrimoine national, Haras Al Boraq a choisi de privilégier son développement et la sauvegarde de ses caractéristiques génétiques.
Par ailleurs, et au-delà de l’élevage, le groupe Jamai accompagne le secteur agricole, également par le biais des «Domaines agricoles Jamai». Répartis en trois régions, Azemmour, Benslimane et Oulad Jamaa près de Fès, ces domaines axent leurs activités sur les cultures maraîchères. Il s’agit, notamment, de la culture des plantes aromatiques, des bananiers, des vignes, des grenadiers, des avocatiers et citronniers. Citons également la culture biologique, la céréaliculture et l’oléiculture qui représentent une part non moins importante de la production de ces domaines, qui s’étalent globalement sur 2200 hectares. Pour les domaines du Groupe Jamai, la priorité est à l’amélioration variétale, l’irrigation, la fertilisation et la protection des récoltes. Le tout se trouve, ainsi, soutenu par des moyens de taille adoptés, notamment les nouvelles technologies et la mécanisation des procédés. Il s’agit, aussi, de la maîtrise raisonnée de la ressource hydrique. Notons que les domaines disposent d’entrepôts frigorifiques près de Casablanca, pouvant stocker 2000 tonnes de maraîchage.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *