Huitièmes de finale : Le Maroc et l’Egypte sortent par la petite porte

Huitièmes de finale : Le Maroc et l’Egypte sortent par la petite porte

Autrefois, à l’occasion des compétitions internationales ou continentales de football, et lorsque les Marocains n’attendaient pas grand-chose de leur équipe, ils disaient en guise de boutade que les réacteurs de l’avion qui les menait sur les lieux de la compétition continueraient de tourner sur le tarmac, dans l’attente du retour imminent des footballeurs au Maroc.

C’est ainsi que les Marocains, donc, parlaient de leur sélection lors des dernières éditions de la CAN. Mais là cette année, l’avion de l’équipe nationale n’a pas été le premier à quitter l’aéroport après le premier tour… il a attendu le tour suivant pour être la première formation à être éliminée des huitièmes de finale dans le nouveau format de la CAN.

L’aventure aura été ainsi de très courte durée. Tous les rêves se sont envolés en fumée. Pourtant le Maroc disposait de tous les atouts pour espérer au moins une place dans le dernier carré. Mais le Bénin était d’un autre avis. Le petit poucet a eu raison de nos ambitions. Dépourvus de stars et de championnat de renommée, le Bénin a donné au Maroc du fil à retordre.

Les deux équipes étaient à égalité un but partout au terme du temps réglementaire et des prolongations. Les Écureuils ont ouvert le score à la 53è minute du jeu par le biais de Moise Wilfrid Adilehou, avant que Youssef En-Nesyri n’égalise pour les Lions de l’Atlas (75è).

Les coéquipiers du capitaine Boussoufa auraient pu sceller le score en temps additionnel de la rencontre lorsqu’ils ont bénéficié d’un penalty, mais raté incroyablement par Hakim Ziyech.

Les hommes d’Hervé Renard ont enchaîné les attaques placées mais péché par excès de précipitation et d’absence de passes clés à même de redonner de la confiance à une attaque marocaine poussive depuis le début de la compétition.

Lors de la séance des tirs au but, Soufiane Boufal et Youssef En-Nesyri ont raté le cadre alors qu’Oussama Idrissi a marqué l’unique but des Lions, dans un moment où les joueurs du Bénin ont réussi à mettre quatre buts dans les filets de Bounou, signant une qualification historique pour les quarts de finale de la CAN.

Le Maroc n’est pas le seul dont la disqualification a suscité un émoi général. L’Egypte a été éliminée elle aussi après sa défaite surprise (0-1) face à l’Afrique du Sud, lors d’un match disputé samedi au Caire. Une énorme désillusion pour le pays hôte et son attaquant vedette Mohamed Salah, finaliste de la dernière édition.

L’unique but de la rencontre a été l’œuvre de Thembinkosi Lorch à la 85è minute offrant la qualification aux Bafana Bafana qui créent la suprise en éliminant l’organisateur  de cette compétition.

Au prochain tour, l’Afrique du Sud affrontera le Nigeria tombeur du Cameroun (3-2) plus tôt dans la journée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *