Ibn Battouta, la ville nouvelle d Al Omrane pour décongestionner Tanger

Ibn Battouta, la ville nouvelle d Al Omrane pour décongestionner Tanger

En tant qu’aménageur, Al Omrane a achevé la réalisation de l’infrastructure principale du projet baptisé Ibn Battouta, du nom du célèbre voyageur tangérois. La stratégie du groupe est de valoriser les terrains par la mise en place d’une infrastructure adéquate et de procéder ensuite aux travaux d’aménagement de manière à mettre à la disposition des partenaires privés des parcelles prêtes à accueillir des projets de construction, à travers le processus d’appel à manifestation d’intérêt. S’étendant sur une superficie de plus de 120 hectares à Gueznaya, les terrains destinés à la réalisation de ce projet ont été récupérés, selon les initiateurs du projet, dans le cadre de la valorisation du foncier de l’Etat. La création de ce projet de nouvelle zone d’urbanisation vise à absorber la demande en logements dans la ville du détroit. «Le coût d’investissement direct des travaux est de 650 millions DH et un investissement induit par les constructions de plus de 5 milliards DH. Cela a un impact direct sur l’économie et sur la création d’emplois», tiennent à préciser les responsables d’Al Omrane. Par ailleurs, la nouvelle zone d’urbanisation Ibn Battouta se situe à proximité de la zone industrielle de Gueznaya et de la zone franche de Tanger, qui pourraient créer ensemble jusqu’à 100.000 emplois, soit un besoin en logements estimé à plus de 50.000 unités. Alors que ce projet prévoit de loger plus de 55.000 personnes, soit presque le double de la population de la ville d’Asilah. «La nouvelle zone d’urbanisation permettra à moyen terme la régulation du flux et la déconcentration de l’activité commerciale du centre-ville», souligne la même source.
Il est à noter que l’aménagement du projet est disposé en zones immeubles (R+7) au centre, des habitats sociaux intermédiaires et une zone pour les logements R+2 et R+3 lesquels serviront pour la production des logements pour la classe moyenne et de l’habitat à faible valeur immobilière totale (VIT). La zone villas est située dans la périphérie. Les surfaces réservées aux équipements sociaux et aux espaces verts totalisent une superficie de 27,5 ha. Le projet comporte un boulevard, une grande place, des rues hiérarchisées et des espaces verts, qui constituent l’essentiel d’une trame de fond visant à faire de ce projet de nouvelle ville une réussite écologique et respectueux de l’environnement.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *