Ils ont livré de piètres prestations : Qualification laborieuse pour la Tunisie et le Cameroun

Ils ont livré de piètres prestations : Qualification laborieuse pour la Tunisie et le Cameroun

Les Tunisiens se sont contentés d’un nul peu glorieux, sans réussir à prendre le dessus sur un adversaire qui n’a pas démérité.

Loin de leurs niveaux habituels, la Tunisie et le Cameroun se sont qualifiés dans la douleur aux huitièmes de finale de la CAN. La première a arraché de justesse son ticket en se contenant d’un troisième match nul de suite devant la Mauritanie (0-0), et à la faveur de la victoire du Mali devant l’Angola (1-0), à l’issue des matchs de la 3e et dernière journée du groupe E disputés mardi à Ismaïlia et Suez (Egypte).

Les Aigles de Carthage qui n’ont pu décrocher aucune victoire dans un groupe peu relevé, ont assuré une qualification peu brillante, livrant une décevante prestation encore une fois face à un adversaire qui prend part pour la première fois de son histoire à une phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations.

La sélection tunisienne, tenue de l’emporter ou au moins de faire match nul, se heurtait à une coriace formation mauritanienne qui a bien renforcé son dispositif défensif et lançait par moments des contres dangereux.

Au terme d’une rencontre, en somme en faveur des Mourabitounes, les Tunisiens se sont contentés d’un nul peu glorieux, sans réussir à prendre le dessus sur un adversaire qui n’a pas démérité. La chance aidant, les Maliens menaient dans l’autre match du groupe devant les Angolais (1-0), un score qui propulse les coéquipiers de Meriah en huitièmes de finale.
Il en est de même pour le tenant du titre. Au terme d’un match insipide contre le Bénin, le Cameroun a poinçonné son ticket pour le prochain tour. Avec une victoire face à la Guinée-Bissau (2-0) et un match nul face au Ghana (0-0), le champion en titre (5 points) conclut la phase de groupe par un nouveau résultat vierge (0-0) et doit se contenter de la deuxième place. En face, le Bénin – avec 3 points en autant de matches, signe pour sa part une qualification historique.

Peu de rythme, d’envie et d’occasions. Voilà comment l’on pourrait résumer ce match nul entre les Écureuils du Bénin et les Lions Indomptables. Le Cameroun de Clarence Seedorf est dans l’obligation d’améliorer ses prestations s’il ne veut pas que son titre soit remis en jeu.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *