Ismaïli : « Fedex se positionne en Challenger »

ALM : Quelle est la place occupée par FEDEX dans le marché de la messagerie au  Maroc?
Fayçal Ismaïli : FedEx ayant démarré son activité en 2000 occupe actuellement la deuxième place et se positionne en challenger sur le marché de la messagerie. Durant cette période FedEx a réussi à construire un fichier client conséquent regroupant des multinationales, de grandes entreprises et institutions nationales, des PME, des professions libérales ainsi que le grand public. Notre couverture territoriale, avec neuf (9) agences, nous permet d’avoir une proximité avec nos clients pour répondre à leurs besoins et parfois même les précéder.

Quels sont les segments qui intéressent FEDEX plus particulièrement ?
FedEx est un intégrateur de transport et logistique au service de l’économie nationale dans sa globalité. C’est ainsi que les produits FedEx s’adressent à l’ensemble des opérateurs économiques ainsi qu’au grand public.
Nous traitons aussi bien les petits colis que les colis lourds et volumineux selon la requête du client, en express avec délais garantis ou en général cargo si le client juge qu’un délai de 48 ou 72 heures est pertinent pour ces envois ne nécessite pas une urgence.

Comment s’organise le secteur de la messagerie au Maroc ?
Le secteur de la messagerie regroupe des intégrateurs de différentes tailles et de diverses importances. Le secteur a connu la création d’une association (ASCEM) depuis le mois d’octobre 2005 regroupant quatre intégrateurs. Toutefois, l’association reste accessible à toute société de messsagerie répondant aux critères d’adhésion.

Quel est le rôle de cette association ?
L’ASCEM a pour but la représentation de ses membres auprès des deux principaux partenaires que sont l’Administration des douanes et impôts indirects et Barid Al-Maghrib. L’association jouera certainement un rôle positif et renforcera l’image d’un secteur qui participe activement à l’essor économique et social du Maroc.

Quelles sont, selon vous,  les difficultés liées à ce secteur ?
Ces difficultés se résument essentiellement en deux chapitres relatifs à la douane et à Barid Al-Maghrib. Le traitement de ces difficultés est prévu dans le cadre de l’ASCEM. En ce qui concerne les procédures douanières, bien que des efforts louables aient été enregistrés par l’Administration des douanes et des impôts indirects, il reste à parfaire les procédures et la mise en place du couloir express en vue d’accroître la vitesse de traitement des dossiers et offrir le même standard de qualité de service à l’international. Pour Barid Al-Maghrib, nous pâtissons du paiement d’une redevance fixe sur chaque colis pour un service inexistant d’une part, et du partenariat de BAM avec Chronopost d’autre part. Cette dernière profite du réseau dense de BAM.

Quelles sont les nouveautés proposées par FEDEX actuellement ?
FedEx inscrit sa stratégie dans le cadre du concept " ONE STOP SHOP ". Nos produits s’adaptent à chaque segment de clientèle et regroupe le traitement des colis quels que soient leurs poids et volume jusqu’au traitement des projets industriels de porte à porte (door to door). Nous sommes également un freight forwarder (commissionnaire de transport) et nous sommes en mesure de traiter tout type d’envoi sur l’ensemble des cinq continents dans le cadre porte à porte, qu’il s’agisse de groupage terrestre, aérien ou maritime, de container complet ou de projet industriel.  À ce titre, nous sommes fiers d’avoir traité l’un des investissements les plus importants dans l’industrie en porte à porte.
Nous offrons également à notre clientèle les services de transit et de dédouanement grâce à notre magasin situé dans la zone franche de l’aéroport Nouaceur ainsi que pour les opérations maritimes et terrestres.

Certains observateurs considèrent le service de la messagerie express est assez coûteux. Quelle est votre réaction ?
La messagerie internationale est très coûteuse en termes de technologie et de formation des équipes. Les prix pratiqués reflètent cette réalité néanmoins nécessaire au traitement des colis en urgence et avec des délais garantis. Les prix réels ne sont pas prohibitifs car ils répondent à un impératif temps qui reste une ressource fondamentale dans le monde des affaires. Pour vérifier cette thèse, on peut prendre le cas d’un envoi de documents d’export correspondant à une expédition de plusieurs dizaines de milliers d’euro qui permettra à l’exportateur de gagner plusieurs jours de valeur.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *