Jelloul Samseme : «Nous sommes confiants»

Jelloul Samseme : «Nous sommes confiants»

ALM : A trois jours de l’arrivée de la mission du BIE, où en est-on en matière de préparatifs pour accueillir cette importante délégation?
Jelloul Samsem : Le Maroc a pris toutes ses dispositions nécessaires pour recevoir la mission d’enquête. Les préparatifs consistent tout d’abord en la réalisation d’un agenda bien précis : des visites de terrain pour s’informer des grands chantiers  de développement que connaît la région du Nord  et des rencontres.  Il faut penser aux séances de travail qui doivent être liées aux différents thèmes concernant  l’organisation de cette exposition et les rencontres avec les responsables du dossier de la candidature ainsi que les membres du gouvernement du Maroc. Il faut leur assurer de bonnes conditions leur permettant de bien accomplir leur rôle d’évaluer la crédibilité et l’engagement du Maroc pour abriter l’Exposition internationale 2012

Quel est l’apport de l’Expo 2012 sur le Maroc en général et sur la ville de Tanger en particulier ?
Au cours de l’histoire,  les expositions internationales ont toujours façonné les villes. Elles leur permettent un décollage économique et touristique. Ces grands événements attirent un grand nombre de visiteurs. Tanger envisage d’accueillir plus de six millions de visiteurs. De telles expositions permettent à un pays de se positionner à l’échelle internationale grâce à des couvertures médiatiques dont il fait l’objet au cours de la manifestation. C’est l’occasion pour nous de montrer au monde les avancées que connaît le Maroc dans les différents domaines. Le Maroc a relevé le défi en organisant de grandes manifestations, entre autres, les accords du Gatt (devenu par la suite l’Organisation moniale de commerce OMC) à Marrakech, les Jeux méditerranéens, la Coupe d’Afrique de football…

Et sur le plan des infrastructures ?
L’organisation de ces événements de grande envergure s’accompagne bien évidement par la réalisation de nouvelles infrastructures routières, autoroutières d’accès, les infrastructures liées aux aménagements urbains…Nous allons gagner un nouveau site d’exposition au cœur de la ville et qui servira à abriter les grandes manifestations culturelles, artistiques et sportives. Cela lui permettra de faire de cette région un nouveau pôle touristique entraînant de nouveaux revenus qui seront injectés dans des projets à caractères social et culturel.

Dans ce cas, comment voyez- vous Tanger après 2012 ?
A l’instar de toutes les régions du Maroc, Tanger et la région du Nord en général connaissent une dynamique de développement qui se traduit par des programmes de mise à niveau urbaine. L’ensemble de ces projets sont dus à la volonté royale pour faire de la région du Nord un pôle de développement économique et un acteur incontournable dans les échanges commerciaux. Et une exposition de cette envergure permettra d’accélérer le rythme de développement que connaît cette région.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *