Jnan Palace, le fleuron de Sogatour

Jnan Palace, le fleuron de Sogatour

Sogatour « Société générale d’aménagement Touristique » est une filiale de la Caisse de dépôt et de gestion, créée le 27 avril 1977 en vue de gérer une partie du patrimoine hôtelier et touristique de la CDG. Sogatour emploi, dans ses hôtels répartis dans plusieurs villes du Maroc, environ 1.500 personnes, sans compter la vingtaine de cadres dans le siège. « Le périmètre d’activité de Sogatour, concerne principalement huit hôtels, totalisant près de 2.200 lits, dont deux 5 étoiles », déclare Samir Kheldouni Sahraoui, directeur général de Sogatour.
Il s’agit de l’hôtel N’Fis de Marrakech, opérant sous enseigne Méridien, le Resort du Royal Golf El Jadida, opérant sous enseigne Sofitel, le Jnan Palace , l’hôtel Moulay Yaâcoub, l’hôtel Sidi Harazem, tous trois situé à Fès, l’hôtel Ouzoud à Béni Mellal, l’hôtel Le Zat à Ouarzazate et enfin, l’hôtel Le Rif à Nador. Ces six derniers établissements sont sous enseigne Sogatour. Par ailleurs, Sogatour constitue l’interface de la Caisse de dépôt et de Gestion auprès des groupes « Transat-Look Voyages » pour la gestion du Club Issil à Marrakech, et le Club Méditerranée pour la gestion des hôtels Manar et Riad placés sous enseigne « Club Med–Smir».
Le Jnan Palace de Fès, situé dans le quartier résidentiel de la ville, la capitale spirituelle du Maroc, et à moins d’un quart d’heure de l’aéroport, est un cinq étoiles « qui offre à ses hôtes tout le raffinement et le confort moderne d’un palace ».
Hôtel de charme au décor mauresque, le Jnan Palace s’étend sur un parc de 5 hectares et intègre de nombreuses infrastructures sportives et de loisirs. Pour les congrès et séminaires, une grande salle de conférence d’une contenance de 1.300 personnes en théêtre et deux salles de commissions, dotées de tous les équipements et services adaptés sont à disposition. Sachant que 50% de l’activité de Sogatour s’effectue sur le marché national, le DG de la société souligne sans hésitation que « la clientèle marocaine est exigeante et a des besoins spécifiques en matière de voyage. Les Marocains voyagent en famille, souvent nombreuse, et sont extrêmement attentifs à l’accueil, aux prestations et au confort, et ce quel que-soit le type d’hébergement choisi. Ils sont, bien entendu, attentifs au prix, et au rapport qualité-prix ». En d’autres termes, Sogatour continuera à fournir un maximum d’effort pour diversifier l’offre et satisfaire sa clientèle nationale. Pour ce qui est de la vision 2010, Sahraoui affirme que « l’objectif de 10 millions de touristes est un excellent mot d’ordre et un leitmotiv mobilisateur ». Pour ce qui est des résultats financiers, Sogatour a réussi, bien que le trend du secteur soit globalement à la baisse, à maintenir son chiffre d’affaires au niveau de 2002, soit autour de 130 millions de dirhams, sans compter les hôtels Club Méd et Issil confiés en gérance libre. La société a, en revanche, « amélioré les résultats consolidés des hôtels qu’elle gère de 405 %, passant de –2,6 MDH en 2002 à +7,8 MDH en 2003 », conclut Sahraoui.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *