Kia Opirus : un opus sans fausse note

D’accord, sa face avant ressemble à la fois à la Jaguar S-Type et à la Mercedes Classe E, mais elle dispose aussi de sa propre touche stylistique, qui ne laisse pas indifférent.
Et pour faire résolument dans le chic à l’américaine, l’Opirus n’hésite pas à recourir au chrome, de façon généreuse même (calandre intégrale, barrettes sur les boucliers et les côtés, encadrement du vitrage latéral…).  A l’arrière en revanche, l’Opirus fait plus preuve d’originalité singulière. Quoi qu’il en soit, cette grande berline a fini par plaire. Ce fut le cas au Maroc, où cette grande coréenne n’a d’ailleurs pas tarder à trouver des adeptes. Dans son vaste habitacle, le luxe est de mise, autant par la présentation que par le niveau d’équipement. Et l’adjectif «pléthorique» ne serait pas de trop pour s’appliquer à l’Opirus. Ainsi, l’unique dotation retenue par Kia Motors Maroc place la barre assez haute, en incluant : les sièges en cuir (chauffants et réglables électriquement à l’avant), la climatisation bizone, le régulateur de vitesse, les l’éclairage au xénon, le radar de recul, des airbags frontaux, latéraux et rideaux…Mais c’est au volant que l’Opirus étonne le plus. Agréable à conduire, elle est d’une telle agilité à manœuvrer, qu’elle fait oublier son caractère un peu mastoc. La puissance (203 ch) et le couple (298 Nm) de son V6 essence de 3.5 l y sont pour beaucoup. Et lorsqu’on voit le prix affiché, 390.000 DH, l’Opirus devient tout simplement la bonne affaire.

Hyundai Azera : injustement méconnue
Berline du segment supérieur, la Hyundai Azera n’a pas encore le succès qu’elle mérite. La faute à une silhouette assez discrète ? Peut-être. Même si elle est loin d’être moche. En fait, il faudrait rappeler que cette Hyundai n’a été commercialisée au Maroc qu’il y a tout juste un an. Il lui faudra donc attendre de se faire connaître auprès de la clientèle marocaine.
Et justement, celle-ci (la clientèle) devrait plutôt prendre en compte le point fort de cette coréenne à savoir, son bon rapport prix/prestations/équipement. Car, pour 429.000 DH (seulement), l’Azera offre tous les ingrédients d’une berline appartenant à la famille des grandes routières, et notamment une banquette plus qu’accueillante, ainsi qu’une pléthore d’équipement.
Dans l’unique dotation associée à ce modèle, on trouve, entre autres, une sellerie cuir (avec sièges chauffants à l’avant et à réglages électriques côté conducteur), des phares au xénon, un toit ouvrant, un radar de stationnement, un climatisation automatique à deux zones, un rideau pare-soleil arrière électrique… et la liste est encore longue. Autre indice qui inscrit l’Azera  hors segment dans cette sélection: ses mensurations, puisqu’elle s’étend à 4,90 mètres, soit quelques centimètres de moins qu’une Mercedes Classe E !
Mécaniquement, elle ne jure que par un puissant V6 de 235 chevaux, associé à une boîte automatique à 5 rapports. Si l’on remarque une consommation de 15,1 l/100 en cycle mixte, on retiendra aussi une vitesse de pointe de 237 km/h. Pas mal, surtout pour un manager pressé et qui, du reste, aimerait surtout, «en avoir pour son argent».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *