Kiarostami : «le cinéma ne s’enseigne pas»

Kiarostami : «le cinéma ne s’enseigne pas»


ALM : Que représente, pour vous, le fait d’enseigner le cinéma à des étudiants ?
Abbas Kiarostami : Ce n’est pas la première fois que j’anime ce genre d’ateliers. Mon rôle est plutôt celui de modérateur et non pas d’enseignant. Je trouve personnellement que le cinéma ne s’apprend pas, il s’acquiert. Pour être bon réalisateur, il faut aimer le cinéma, il faut avoir cette flamme à l’intérieur de soi pour pouvoir réussir. C’est pour cette même raison que je n’ai pas la prétention d’être un professeur, je préfère le terme modérateur. Mon rôle en effet est plutôt d’orienter que d’imposer des techniques. Chaque étudiant doit avoir sa propre démarche cinématographique parce que le cinéma est un art et pas une science. L’essentiel, c’est de réaliser une histoire à base de faits simples mais beaux.

Etes-vous satisfaits de vos étudiants ?
Il ne s’agit pas d’être satisfait ou pas. L’essentiel est le fait qu’on avait affaire à une pépinière de potentialités. Je ne peux pas juger mes étudiants, car pour l’instant ils ont réalisé plusieurs exercices. Après le premier briefing, les étudiants sortent par groupe chacun à son tour pour filmer des scènes en rapport avec le thème choisi durant le premier jour du Workshop. Notre sujet est celui du téléphone portable. Une fois de retour à l’atelier, je discute avec eux leur choix sans rien leur imposer. Mais pour moi le véritable travail commence à la fin du workshop.

Que voulez-vous dire par là ?
J’amènerais avec moi ces films réalisés au montage numérique à Téhéran et je les montrerais à mes étudiants.
C’est une façon de revoir toutes ces productions, d’avoir les avis de chacun. Sur le tas, on ne peut pas donner d’avis sur les créations, il faut prendre du recul pour faire des commentaires justes et crédibles. Cette discussion autour des films est très importante. Moi aussi j’apprends en même temps.

Comment s’est déroulée votre rencontre  avec Martin Scorsese?
Je connaissais Martin Scorsese avant d’animer cet atelier. C’est un réalisateur de renom et un grand amoureux du cinéma. Il possède une culture cinéphilique approfondie. Lors du master classe de lundi après midi,  nous avons visionné avec lui son film «Raging Bull» qui est un véritable chef-d’œuvre du cinéma.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *