La France débloque un million d’euros pour l’appui à la création des PME par les MRE

La France débloque un million d’euros pour l’appui à la création des PME par les MRE

La France donne un coup de fouet à l’investissement des MRE au Maroc. Le Maroc et la France ont convenu de la mise en œuvre d’un programme d’appui à la création des petites et moyennes entreprises (PME) au Maroc par les Marocains résidant en France. C’est ce qui ressort d’une déclaration commune signée entre les deux Etats, jeudi 29 avril dernier, à Tanger. En vertu de cette déclaration signée par Eric Besson, ministre français de l’Immigration, de l’Intégration, de l’identité nationale et du Développement solidaire et Mohamed Ameur, ministre chargé de la Communauté marocaine résidant à l’étranger, le ministère français de l’Immigration accorde une subvention d’un million d’euros au ministère chargé des MRE afin de réaliser les projets dans ce sens. La partie marocaine est appelée, pour sa part, pour mener à bien ce projet de «codéveloppement», à mettre en œuvre une stratégie nationale d’appui aux initiatives économiques des MRE. Aux termes de l’accord, cette stratégie doit comporter plusieurs mesures visant l’accompagnement des promoteurs marocains résidant en France. Il s’agit ainsi, de la mise en place d’un dialogue politique et opérationnel avec les MRE et la société civile, la négociation avec les partenaires bilatéraux et multilatéraux, et la mobilisation des administrations concernées. Le ministère marocain s’engage aussi à informer activement la communauté marocaine en France sur ce dispositif et les opportunités de partenariat et d’investissement productif au Maroc.L’accord conclu entre le ministère de l’Immigration français et son homologue marocain vise, au cours des trois prochaines années, l’accompagnement de près de 1.000 Marocains résidant en France dans la création et le développement des PME au Maroc. Intervenant lors d’une conférence de presse, M. Ameur a affirmé que la déclaration commune consacre l’excellence des relations entre le Maroc et la France, et «renforcera davantage ces liens par l’appui que nos partenaires apportent au développement du Maroc». «Outre cette première action de partenariat, un programme de coopération bilatérale, qui intégrera notamment les volets concernant le développement solidaire et la mobilisation des compétences marocaines de l’étranger au profit du Maroc, est actuellement en phase de discussion et sera proposé à la réunion de la haute Commission mixte en juin prochain», a noté le ministre chargé de la Communauté marocaine résidant à l’étranger. «La promotion d’un avenir commun constitue le moteur du partenariat que le Maroc et la France entendent construire ensemble dans le domaine de la circulation des personnes et du développement solidaire», a fait observer, pour sa part, le ministre français de l’Immigration. Il a affirmé vouloir «proposer au Maroc une feuille de route pour promouvoir l’émigration circulaire entre les deux pays, et œuvrer pour placer les Marocains de France au cœur de l’amitié franco-marocaine, tout en mobilisant de nouvelles ressources pour contribuer au développement économique du Maroc». L’aide attribuée par la France vient, en effet, compléter le programme «Marocains du monde investissements (MDM Invest)». Ce dispositif mis en place par le gouvernement vise à encourager les investissements des Marocains du monde dans le Maroc et à les inciter à pérenniser et consolider leurs liens économiques et financiers avec leur pays d’origine. Ce mécanisme est géré par la Caisse Centrale de Garantie qui assurera le déblocage de la subvention de l’Etat aux investissements éligibles.

 
MDM Invest, un fonds dédié à la promotion des investissements des MRE

Le Fonds marocains du monde investissement (MDM invest) mis en place par le gouvernement est destiné à permettre aux MRE de réaliser leurs projets dans leurs pays d’origine. « MDM Invest » finance conjointement avec les banques les projets de création ou d’extension d’entreprises promues au Maroc, directement par des Marocains résidents à l’étranger. Ce mécanisme est géré par la Caisse centrale de Garantie (CCG). Pour bénéficier du fonds, selon la CCG, il faut être marocain résident à l’étranger justifiant d’un titre de séjour, d’une pièce d’identité étrangère ou d’une carte consulaire valides. Il faut aussi avoir présenté à la banque un nouveau projet d’investissement ou un projet d’extension, d’un montant au moins égal à un million de dirhams promu directement par un MRE et avoir reçu la décision de la banque portant accord de financement du projet. Tous les secteurs d’activité sont bénéficiaires de ce fonds à l’exclusion de la promotion immobilière et de la pêche hauturière. Sont également exclus, l’acquisition de terrains non liés au projet d’investissement et l’achat de logement. Les projets d’investissement promus par les MRE sont financés par un apport en fonds propres en devises à hauteur de 25% au minimum, jumelé à un crédit bancaire de l’ordre de 65% au maximum du montant total du projet et par une subvention de 10% fournie par l’Etat. À ce titre, la Caisse centrale de garantie (CCG) procède au déblocage de la contribution du Fonds «MDM Invest» qui représente 10% du montant total du projet d’investissement sous forme d’une avance non remboursable, avec un plafond de 5 millions de dirhams. Ce schéma de financement est également applicable dans le cas d’un projet d’investissement promu par deux ou plusieurs MRE remplissant les conditions d’éligibilité. Les demandes doivent être présentés par l’intermédiaire de la banque choisie par le bénéficiaire.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *