La révolution intérieure

La révolution intérieure

Hier, il fallait penser à chaque détail : allumer et éteindre les lampes, appareils électroménagers, chauffage. Chaque oubli venant s’ajouter à la facture d’électricité. Désormais, une simple touche suffit pour commander toute la maison sans bouger de son fauteuil ou de son lit. Grâce aux systèmes d’installation électriques communicants, vous pilotez l’éclairage, les volets roulants, le niveau de chauffage en suivant les scénarios que vous avez imaginés. Intégré lors de la construction ou de la rénovation de votre habitat, ce genre de produits met le confort au menu de votre quotidien. Depuis des dizaines d’années, l’informatique s’est principalement intéressée aux problèmes des entreprises. A l’entrée du nouveau millénaire, on constate que le numérique investit de plus en plus notre univers quotidien : photo numérique, tv/vidéo numérique, musique numérique, téléphonie numérique… sans oublier bien sur la connexion internet !
Les médias nous présentent régulièrement les oeuvres délirantes de quelques « techno-enthousiastes », grands talents qui ont projeté leur maison dans le futur à coups de gadgets et de bricolages électroniques astucieux. Ils ont planté le décor de la maison intelligente comme Bill Gates ou Steve Jobs ont planté celui de l’ordinateur personnel. Et ce n’est pas un hasard si les plus grandes compagnies telles Intel, Microsoft, Philips, IBM, Sony, Ericsson, etc. investissent depuis plusieurs années en Recherche & développement pour inventer les systèmes domestiques de demain. Ils nous préparent tout ce qu’il faut pour véritablement « dialoguer » avec sa maison, sa cuisine, son jardin, sa chaine hifi/video, son système de sécurité, grâce à l’avènement d’Internet, du sans-fil, de la reconnaissance vocale entre autres. La première pensée qui vient à l’esprit à propos de ces technologies est qu’il reste néanmoins des étapes à franchir, notamment au niveau de la standardisation et de la démocratisation. Certes, tout le monde n’est pas informaticien ni électronicien (pour installer soi-même des systèmes compliqués), et encore moins assez fortuné (pour que quelqu’un d’autre le fasse !) !!
Mais en regardant d’un peu plus près, on s’aperçoit que dès aujourd’hui, on peut disposer de bon nombre d’équipements tout à fait simples et abordables à installer soi-même (automatismes domotiques, lecteurs MP3, mini-caméras, détecteurs …) et ce n’est que le début.
L’illustration parfaite de cette révolution reste le domaine de la télévision. La diffusion terrestre hertzienne, qui reste le mode unique de réception de la télévision pour 80 % des foyers français, peut, aujourd’hui, après le câble et le satellite, bénéficier des techniques de compression numérique. Cette révolution technologique doit, en effet, permettre de passer d’une ère de pénurie de fréquences à une époque d’abondance, propice à l’amélioration de la qualité, à l’élargissement de l’offre et au développement de nouveaux services. La télévision numérique est désormais accessible à tous et en clair. L’image et le son de qualité supérieure (16/9e et Dolby) sont des avancements technologiques remarquables.
La réception (quasi) immédiate sur les antennes individuelles et collectives, mais aussi la portabilité (c’est-à-dire le fait d’emmener avec soi son poste de télévision et de l’utiliser sans fil et sans avoir à se soucier de la direction de l’antenne), sont également des progrès décisifs pour le consommateur. Par rapport à l’hertzien analogique d’une part, au câble et au satellite d’autre part, la diffusion hertzienne numérique a la caractéristique de permettre la réception adéquate, sur un terminal qui n’est pas, tout comme aujourd’hui, relié à une antenne extérieure, et qui peut désormais s’utiliser chez soi comme en voiture !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *