juillet 16, 2018

La route du miel : Un voyage en douceur

La route du miel : Un voyage en douceur

Voilà une manifestation qui sort des sentiers battus. Comme son nom l’indique, il s’agira trois jours durant lesquels la thématique du miel sera à l’honneur.
Plusieurs activités figurent au programme: vendredi 13 août, les visiteurs pourront participer à une journée d’information pour les apiculteurs : stockage et conservation du miel, conditionnement et emballage, valorisation des produits de ruches… Figure également dans le programme, une descente alpiniste de la cascade d’Imouzzer. Et pour les amateurs des sensations fortes, l’Association marocaine de vélos tout terrain compte organisé à l’occasion du moussem un rallye de VTT qui se déroulera le dimanche 15 août entre Aourir et Imouzzer. Plus qu’un simple moussem, le thème de la manifestation renvoie à une donne ancrée dans le paysage de la région : bienvenue dans la route du miel. Celle-ci commence à Aourir, commune rurale située à 12km au nord d’Agadir. Elle mène vers les montagnes du Haut Atlas occidental au milieu des forêts d’arganier, d’euphorbre et de thym.
Le premier groupement d’habitations se trouve en effet à 8km : c’est le douar d’Alma, dont les femmes se sont organisées dans le cadre d’une coopérative agricole qui produit et commercialise des produits locaux, en partiellement l’huile d’Argane. Au point kilométrique 14, au niveau du douar Tamzargout, la route du miel rencontre l’oued d’Imimki qui trace son chemin au milieu des montagnes à travers une jolie palmeraie.
L‘eau de cette rivière est exploitée par des habitants grâce à des barrages en pierres, qu’on appelle «Ougug», utilisée pour l’irrigation de leurs cultures de céréales, légumes, bananiers, oliviers,…Puis cette route contemple l’oued Imimki sur plus de 6km. Avant de le quitter, elle le laisse au milieu d’une vallée appelée «Vallée du paradis» en raison de sa verdure fraîche tout au long de l’année et de son climat, doux malgré la chaleur de l’été. En montant vers le village «d’Akesri» apparaissent les premières touffes de thym «Tazouknit» dont le miel est le plus réputé et à la plus forte valeur marchande de la région.
Au point kilométrique 50, se situe le village d’Imouzzer à une altitude d’environ 1500m où s’organise chaque année le moussem du miel à proximité du paysage extraordinaire des cascades.
Après le village de «Tikki», la route du miel quitte le confort du chemin revêtu pour passer à travers une piste au douar «Imighzer», puis au village Aghballou et à Inzerki» où se trouvent les vestiges du plus grand rucheur collectif du monde qui porte son nom «rucher Inzerki». La route du miel prend fin en croisant la route national 8 d’Agadir à Marrakech. Fantastique.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *