Lahbib Eleulj : «Saïdia est une grande locomotive pour le développement de la région»

Lahbib Eleulj : «Saïdia est une grande locomotive pour le développement de la région»


ALM : Que fait le CRT pour la promotion de la région de l’Oriental ?
Lahbib Eleulj : Le Conseil régional du tourisme de l’Oriental a un rôle principal, celui de la promotion touristique de la région d’Oujda. Ainsi, il est appelé à créer une dyamique entre les différents partenaires et opérateurs du tourisme de la région pour créer une vie touristique bien développée. C’est une mission qui n’est pas du tout facile du moment que nous sommes en phase de démarrage avec une absence totale des moyens pour faire face aux différents engagements et dépenses occasionnés pour l’accomplissement de ce travail.

Comment voyez-vous l’avenir du tourisme dans cette région ?
Pour rester sur l’optimisme, et étant donné que nous démarrons d’un point de départ où l’activité touristique est quasiment nulle, nous considérons que nous aurons de fortes chances pour un meilleur avenir. Et ce sachant que les efforts déployés par les pouvoirs publics en matière d’infrastructures de base sont considérables et peuvent contribuer sensiblement à promouvoir une activité touristique plus intense. En outre, la station balnéaire Saïdia de la région offre des produits de niches convoités par les touristes et surtout ceux qui s’intéressent à l’écotourisme.

Quelle est la place qu’occupe Saïdia dans ces perspectives ?
Un projet comme la station balnéaire Saïdia bénéficiant d’une situation géographique sur la Méditerranée est un rêve pour les investisseurs et les touristes. La dimension de l’investissement de Saadia ne peut qu’être une grande locomotive pour la promotion et le développement de la région. Ainsi, la réalisation de quelque 40 à 42 mille lits peut être une grande valeur ajoutée pour la région.

Quel est l’impact de ce projet touristique sur la région ?
En plus d’une importante locomotive touristique, ce projet va offrir de nouveaux postes d’emploi et résoudre ainsi le problème du chômage dans cette région. La station sera le premier patrimoine de la ville, elle sera aussi une destination de loisir pour la population. Nous travaillons sur un programme d’animation qui contribuera au développement de l’activité touristique pendant la saison estivale à Saïdia.

Quelles sont les difficultés de la région de l’Oriental ?
Les difficultés se disparaissent de plus en plus grâce à l’effort fourni par les pouvoirs publics notamment le rapprochement de la ville par une liaison aéroportuaire, l’extension de l’aéroport Angad, la construction de l’aéroport Aroui et l’aéroport de Bouarfa et l’extension du port de Nador et l’autoroute Oujda-Fès, qui mettra Oujda à deux heures et demie de Fès. Il y a également d’autres grands chantiers de mise à niveau de la région, en plus des programmes de qualification de la population à travers un centre de formation d’enseignement récemment créé.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *