Larbi Bencheikh : «La formation professionnelle connaît un engouement sans précédent»

Larbi Bencheikh : «La formation professionnelle connaît un engouement sans précédent»



ALM : Quelles sont les nouvelles formations offertes par l’OFPPT ?
Larbi Bencheikh : Je voudrais d’abord rappeler que les filières de formation dispensées par l’OFPPT sont mises en place en anticipation des exigences des entreprises et par proactivité aux chantiers économiques et sociaux du Royaume. Ce qui permet d’offrir aux jeunes une formation de qualité et leur assure une plus grande employabilité. La rentrée 2010-2011 qui verra l’admission en formation de 250.000 jeunes, soit plus 14% par rapport à l’année qui s’achève, sera caractérisée par la poursuite de l’accompagnement des secteurs à fort potentiel d’insertion. L’offre de formation de l’OFPPT est développée et mise en œuvre en réponse aux besoins en profils générés des programmes structurants de l’économie nationale : Pacte national pour l’émergence Industrielle (Offshoring, Agroalimentaire, Automobile, Aéronautique, Electronique, Textile/Cuir, …), le Plan Maroc Vert, la Stratégie logistique, le Plan de développement du secteur du transport, le BTP, le Tourisme, les TIC…Nous avons mis en conséquence un processus d’ingénierie et de veille technologique et pédagogique qui est à l’origine de restructurations et des créations récurrents des filières de formation. Prenez l’année 2009-2010, elle aura connu plus de 280 opérations de créations et 70 opérations de restructurations des filières, dont la seule finalité est d’être adaptée aux exigences des métiers et garantir la qualité de la formation. Cet effort permet de mettre en place des nouvelles filières dans les secteurs de pointe et a porté essentiellement sur les métiers de la Logistique, l’Aéronautique, l’Equipement Automobile, le Développement et la Maintenance informatique…

Concrètement, quels sont les vrais avantages de faire ses études à l’OFPPT ?
C’est d’abord l’assurance d’obtenir des qualifications qui ouvrent des horizons certains sur le monde de l’entreprise ! Je pense que cela reste le meilleur argument ! Nous offrons aux jeunes des formations de qualité, ouvertes sur tous les secteurs d’activités, à travers un large réseau d’établissements: 310 EFP à la rentrée 2010-2011. C’est pour cela que la formation professionnelle connaît ces dernières années un engouement sans précédent, compte tenu de ces possibilités. La preuve en est le nombre de candidats à la formation a progressé de plus de 130% depuis 2002/2003, passant de 170.000 demandes à près de 400.000, soit près de 4 demandes pour une place, en moyenne. Ce chiffre dépassera probablement 420.000 jeunes, pour la campagne actuellement en cours.

Pour l’insertion professionnelle des stagiaires, que prévoyez-vous ?
L’insertion professionnelle des lauréats est une préoccupation majeure pour l’OFPPT puisqu’il s’agit de l’aboutissement du processus de formation. Il s’agit d’un indicateur important de la qualité des apprentissages dispensés. L’action de l’OFPPT se fait en deux temps. D’abord, en amont de la formation. L’objectif de la mise en place de chaque filière est de répondre à un besoin en qualification exprimé par des professionnels ou anticipé grâce aux différentes études sectorielles menées par l’OFPPT, les départements ministériels ou les préconisations stratégiques de certains programmes nationaux. Ce qui renforce l’employabilité de nos lauréats. Ensuite, en aval du processus de formation. Nous menons annuellement une enquête d’insertion. Ces enquêtes permettent d’apporter les correctifs nécessaires en termes de filières de formation et de contenus. La dernière enquête a démontré une nette amélioration du taux d’insertion qui varie actuellement entre 75 et 100%. Les secteurs qui affichent les taux les plus élevés sont : le Transport (100%), l’Audiovisuel&Cinéma (91%), le Tertiaire (75%), le BTP (100% pour certaines filières) l’Offshoring ou encore le Tourisme….

Avez-vous un programme de suivi et d’accompagnement pour les stagiaires?
Bien évidemment ! Dans chaque établissement de formation, nous disposons d’un cercle de recherche d’emploi qui accompagne les lauréats dans leur démarche active de recherche d’emploi (rédaction d’un CV, comment répondre à une demande d’emploi, préparation et déroulement d’un entretien d’embauche…). Les établissements s’inscrivent également dans des démarches de prospection, à travers les comités de gestion de l’établissement, instances de gestion présidées par des professionnels qui recueillent les demandes de recrutement des entreprises. Pour renforcer ce programme, et à l’image de ce qui se fait dans de nombreuses grandes écoles d’ingénieurs, l’OFPPT a en gestation un projet de «Répertoire des lauréats par établissement et par direction régionale». Ce répertoire constituera une base de données où les entreprises pourront procéder aux choix de profils en adéquation avec leur besoins. Nous préparons également, au sein même des cursus de formation, nos jeunes à l’entrée dans la vie professionnelle, à travers des modules spécifiques à la création d’entreprises. D’ailleurs, l’OFPPT est un acteur principal de la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes, dans le cadre de la filière Moukawalati OFPPT, riche d’un réseau de 60 guichets, renforcés par une unité mobile pour garantir la promotion et l’information autour de ce service dans les régions reculées. Ainsi, 5300 jeunes formés et 850 entreprises créées générant plus de 3500 emplois, constituent un premier bilan de ce dispositif. L’accompagnement post-création, à même de garantir la durabilité des entreprises créées, bénéficie également d’une attention particulière, à travers le lancement d’un programme d’encadrement bénéficiant à 2000 entreprises sur 5 ans, dans le cadre du programme Millenium Challenge Account.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *