Le marché de la certification est assez limité

En matière de certification, le marché marocain est assez limité. C’est ce qu’affirme Ghizlane Alaoui, responsable de l’activité certification à SGS. En fait, les quelque 350 entreprises déjà certifiées au Maroc, ne représentent pas grand-chose par rapport à ce qui est réalisé dans des pays comme l’Algérie et la Tunisie.
Ce retard dans les certifications, au Maroc, s’explique notamment par le manque de volonté de la part des patrons marocains.
Le volet sensibilisation, dans lequel n’intervient pas le certificateur, est du ressort de l’entreprise elle-même, de la CGEM, de l’Etat et même des syndicats. Mais manifestement, peu d’efforts sont déployés dans ce sens. C’est ce que confirme la responsable d’activité certification à SGS.
En fait, Ghizlane Alaoui estime que les entreprises marocaines doivent comprendre que « la certification n’est pas un effet de mode par le biais duquel l’entreprise se contente de redorer son blason à des fins purement commerciaux ». Et pour cause, la certification doit permettre à l’entreprise d’améliorer tous ses résultats. « Pour cela, il faut choisir un bon consultant », précise Ghizlane Alaoui.
SGS opère, après la remise du certificat de certification à l’entreprise, des visites pour s’assurer du respect des normes de certification. Selon Alaloui, les entreprises demeurent conformes.
A noter que la SGS est une société suisse, avec son siège à Genève. C’est la plus importante organisation mondiale d’inspections pour toutes catégories de biens, à tous les stades de production et de commercialisation.
Elle offre un large éventail de services dans les domaines du contrôle de la qualité et intervient dans des secteurs d’activités aussi multiples que les matières premières, les équipements industriels, les produits de consommation, l’énergie nucléaire, la sécurité ainsi que dans plusieurs secteurs de services.
« La SGS est totalement indépendante des parties contractantes et n’a aucun lien financier, ni aucun intérêt auprès des acheteurs et des vendeurs, ce qui lui permet de fournir des avis impartiaux facilitant les échanges et la sécurité de ceux-ci de par le monde », souligne Thami El Younsi El Alami, responsables des ventes à SGS.
La SGS est installée au Maroc depuis 1940. Elle intervient dans la majorité des échanges entre le Maroc et ses principaux partenaires économiques. Le chiffre d’affaires de SGS Maroc s’élève à 23 millions de DH.
Comme activités traditionnelles, citons les principaux échanges dans les matières premières (pétrole, mines, agriculture, …)
Les principaux clients de SGS sont les multinationales étrangères importatrices ou exportatrices de matières premières ainsi que tous les grands groupes marocains. C’est le cas de l’ONA, l’OCP, Coca-cola, Maroc phosphore, SAMIR, Cellulose du Maroc etc…
Mais SGS a également des clients PME-PMI, comme la Copragri. La certification est une activité de SGS assez récente au Maroc, depuis 1997.
SGS Maroc a son siège social à Casablanca. Toutefois, elle possède des agences dans quatre autres villes. Il s’agit de Mohammédia, Agadir, Safi et Nador.
A l’échelle internationale, SGS est forte de ses 33.000 employés. Elle opère grâce à son réseau international de 1.000 bureaux et laboratoires dans plus de 120 pays.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *