Les compagnies d assurance font un pied de nez à la crise

Les compagnies d assurance font un pied de nez à la crise

L’Assurance-Vie au Maroc affiche une nette croissance au cours de ces dernières années. C’est normal ! expliquent les experts en la matière. Ce trend haussier reflète les changements de comportement des consommateurs marocains qui ont de plus en plus  recours à ces produits d’assurance qui offrent un régime fiscal attractif. Selon un rapport de la Fédération marocaine des sociétés d’assurance et de réassurance (FMSAR), le chiffre d’affaires d’Assurance-Vie et Capitalisation a atteint 7,717 milliards de dirhams en 2011, soit une croissance de 15,9 % par rapport à l’année 2010.
Dans le segment des Assurances-Vie, et sur les 17 entreprises d’assurances marocaines, Wafa Assurance se positionne en tête avec des primes émises de 2,828 milliards de dirhams revendiquant ainsi 25,1 % des parts de marché, suivie de RMA Watanya avec 1,54 milliard de dirhams, La Marocaine-Vie avec 958,4 millions de dirhams, la Mutuelle centrale marocaine d’assurance (MCMA) avec 771,7 millions de dirhams et Axa Assurance Maroc avec 727,7 millions de dirhams.
Le même engouement a été remarqué dans le secteur de la bancassurance. Au titre des opérations Vie et Capitalisation, les primes émises bancassurance ont enregistré un accroissement de 8,74 %, s’établissant à 4,473 milliards de dirhams contre 4,113 milliards de dirhams en 2010, selon une note de la Direction des assurances et de la prévoyance sociale  relevant du ministère de l’économie et des finances. Au niveau du marché dans son ensemble, ces opérations ont enregistré une progression de 16,1% avec 7,650, milliards de dirhams. Le rapport des primes bancassurance aux émissions totales du marché, au titre de la branche Vie et Capitalisation, s’établit à 58,47% contre 62,42%, l’exercice précédent. La baisse constatée à ce niveau s’explique, en partie, par un accroissement plus important des ventes directes de produits Vie et Capitalisation et de celles passant par les autres canaux de distribution, selon la même source.
La belle performance du secteur des assurances au Maroc a été soulignée par l’agence de notation américaine Standard and Poor’s. «Le Maroc affiche un bon potentiel de croissance dans la plupart des métiers (d’assurance), en avance sur les programmes gouvernementaux de généralisation d’assurance, et en dépit de la maturité élevée de la filière Vie par rapport à ses voisins du Maghreb», précise Standard and Poor’s dans une récente analyse consacrée au secteur des assurances au Maroc. En ce qui concerne l’épargne, les analystes de Standard and Poor’s pensent que l’introduction d’avantages fiscaux continuera à encourager les économies à long terme. Pour la branche Vie, la croissance dépendra des stratégies des banques, car elles peuvent favoriser les dépôts bancaires sur les épargnes Vie dans certaines circonstances, selon la même source.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *