Les matériaux de construction modernes s’imposent

Les matériaux de construction modernes s’imposent

Argile, laine de chanvre, béton cellulaire, ossature bois, brique Monomur : une multitude de nouveaux produits ont fait leur apparition sur le marché. Et l’on considère comme des nouveautés certains matériaux ressortis du placard.
Excellents isolants thermiques et acoustiques, ces nouveaux matériaux de construction sont prisés pour leurs propriétés écologiques entre autres. Parmi les plus connues, on cite le béton cellulaire aussi appelé Thermopierre. Il est économique, facile à poser et peu polluant. Plus ancien qu’on ne le pense (sa création remonte à 1927), le béton cellulaire est fabriqué à partir d’un savant dosage de matières premières naturelles (eau, sable, chaux et air). Cela lui confère à la fois les caractéristiques d’une pierre (solide, dur, indéformable, imputrescible et ininflammable) et celles d’un isolant (grâce à l’air emprisonné dans les alvéoles).
Autre matériau dont l’emploi progresse aujourd’hui est le bois. Ce dernier offre une alternative à la construction «classique». La maison bois se prête à différentes méthodes de construction. L’ossature bois est la technique la plus utilisée aujourd’hui dans le monde. Et comme atout, le bois possède une capacité naturelle d’isolation thermique 350 fois plus grande que l’acier et 10 fois plus grande que le béton.  Et pour les amoureux des intérieurs bois, le marché propose une grande variété de panneaux décoratifs associée à une multitude de finitions. Avec plus de 100 essences, le bois offre des possibilités de création quasiment infinies.  Aussi l’argile, cet élément «vieux comme le monde», revient de plus en plus. Déclinée sous forme de panneau ou de blocs, on peut réaliser aisément cloisons de séparation, parements intérieurs, revêtements de plafonds ou de sols… Elle existe aussi en enduit et mortier. Son rendu naturel confère à l’habitat, un aspect chaleureux, original. 
Exempte de produits polluants, elle garantit un air ambiant sain avec une humidité relative de 45 à 55 %.
L’argile stocke la chaleur et permet de conserver le bois grâce à sa grande capacité à absorber l’humidité. La brique est aussi un matériau utilisé depuis la nuit des temps. Mais la grande nouveauté est la brique de Monomur alvéolée de grandes dimensions qui possède un formidable pouvoir isolant. Le Monomur est un système constructif qui permet de réaliser un mur porteur sans isolation complémentaire. Véritable régulateur thermique, il emmagasine la chaleur dans la journée et la restitue la nuit. Aux beaux jours, il agit comme un climatiseur naturel : la maison reste fraîche quand il fait chaud dehors. 
On note également le bloc béton ou parpaing. Ce matériau affiche d’excellentes performances en termes de confort acoustique, thermique, de résistance au feu, au gel et aux effractions. A tous ceux qui le pensent polluant, il rappelle que son cycle de vie est irréprochable. Composé exclusivement de matières naturelles (94 % de gravier, de sable, d’argile et 6 % d’eau). Un autre produit en vogue pour vos projets de construction, rénovation, isolation et décoration d’habitat est la chènevotte. Il s’agit de  résidu de la fibre industrielle du chanvre…
La chènevotte existe sous différentes formes selon le type de travaux effectué : laine en panneaux ou rouleaux pour l’isolation, mortier et enduit pour le gros œuvre.
Elle est reconnue pour ses qualités physiques : isolant thermique et phonique, résistance naturelle aux insectes, grande durabilité, respiration continue.  Elle est recyclable, réintégrable, et respecte la santé des habitants puisque produite avec des fibres de chanvre, produit naturel et sain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *