L’IHEES se lance dans le système LMD

Fort de son expérience de plus de 20 ans, l’Institut des hautes études économiques et sociales (IHEES) accompagne les mutations que connaît le système national d’enseignement supérieur.   Ce groupe s’est aligné sur le nouveau système LMD (Licence, Master, Doctorat) mis en plus depuis l’année 2004.
«Nous avons adopté la nouvelle réforme LMD en système école, ce qui permet à nos étudiants de suivre une formation supérieure de trois ou cinq années avec un premier tronc commun de trois années en management des entreprises pour se spécialiser par la suite», annonce Abdelhamid Lazrak, président du groupe IHEES. Les spécialités offertes part cet établissement concernent le management des PME-PMI, le management touristique et hôtelier des établissements hôteliers, le management de la grande distribution ainsi que le management des métiers de la santé.
« A la fin de cette année, le groupe IHEES  procédera à la finalisation et la graduation de la première promotion du 1er cycle (licence) conformément à toutes les directives universelles de ce système avec des résultats très positifs aussi bien sur le plan des compétences que comportemental de nos lauréats», ajoute M. Lazrak.
«Bien que le secteur de la formation professionnelle est sinistré, nous avons gardé la barre très haute particulièrement dans le domaine du marketing. Notre groupe s’est distingué aussi par des formations professionnelles très pointues touchant aux domaines précités. Nous disposons, en outre, de trois structures professionnelles spécialisées», précise-t-il. Il s’agit de l’Institut marocain de technologie (IMT), l’Ecole spéciale d’informatique (ESI) et Mercure international, une école dédiée aux formations pour les entreprises.
Créé en 1984, ce groupe d’enseignement supérieur privé forme annuellement 320 étudiants
Les promotions de toutes nos écoles furent parrainées par des hommes et des femmes, selon la même source.  Une tradition qui se perpétue pour un rayonnement de cet établissement aussi bien au Maroc qu’à l’étranger.  Ce groupe possède déjà une antenne à Mali. Son Ecole supérieure de technologie et de management (ESTM) à Bamako n’est qu’une étape de sa stratégie de développement dans le continent africain.  «Notre plan de développement prévoit comme axe prioritaire la coopération internationale par la mise en place de partenariats avec des établissements de renommée internationale, ainsi que la diversification de notre offre de formation», note le président de ce groupe.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *