L’industrie aéronautique en marche

D’une surface couverte de 41 600 m2, le Centre industriel aéronautique de la RAM constitue une base industrielle pour le transporteur national. Il est équipé en un hangar avion de 4 cellules, un autre de deux cellules dédiées au grand entretien. En plus, des ateliers de révision, équipement ainsi que des magasins aéronautiques et un centre de contrôle non destructif y sont opérationnels. Le potentiel humain est composé de 1250 agents, dont les ingénieurs et cadres se comptant au nombre de 76, la maîtrise technique à 170 alors que les techniciens aéronautiques sont de 642 agents.
Air France, Aigle Azur, Belair et d’autres compagnies réalisent des révisions partielles ou complètes de leurs appareils au Centre industriel aéronautique de la RAM . Les compagnies aériennes africaines ont aussi confié à la RAM l’entretien de leurs avions. «La demande extérieure est en croissance rapide sur ce marché régional porteur. Le succès commercial d’Airbus Industrie en Europe a spécialisé de façon significative les centres d’entretien européens sur les avions de ce constructeur. Cette tendance crée un potentiel de croissance important pour le centre RAM aux compétences reconnues pour toute la famille des Boeing 737 », se plaisent à rappeler les responsables du centre. L’activité du centre est permanente 24 heures sur 24. la production annuelle est de 420.000 heures de main-d’oeuvre. L’entretien en ligne de la flotte RAM est assuré à la base principale de Casablanca. L’unité dédiée à cette tâche est composée de cadres, de chefs d’équipes et de 88 techniciens. Dans les escales marocaines, elle est assurée par des techniciens affectés à chaque escale. Dans les escales étrangères, par des compagnies étrangères sous contrat d’assistance. Le centre industriel aéronautique dispose d’atouts indéniables. À quelques heures de vol de l’Europe, il dispose d’arguments très convaincants.
La main-d’oeuvre est prépondérante dans le coût d’une visite. Pouvant atteindre 80 % du coût final, l’arbitrage en faveur du centre marocain est facilement fait. Sa disposition totale permet d’offrir aux clients des délais courts et attractifs. Les grandes visites sont fréquemment effectuées entre 4 et 7 semaines selon les types d’avions et les programmes d’entretien des compagnies clientes. Le centre cumule depuis trente ans, une réputation régulièrement certifiée par la Joint Aviation Authority et la Federal Aviation Authority. Son système assurance-qualité est basé sur un système de contrôle par audits périodiques. Ainsi, l’agrément JAR 145 est un audit disposé tous les six mois par la GSAC. L’agrément FAR 145 est annuellement attribué par la FAA. Alors que l’agrément DAC est un audit annuel. La reconnaissance du Bureau VERITAS se fait au moyen d’un audit annuel par BV France.
Sur un autre plan, la RAM s’est alliée avec la société Snecma Services, filiale du groupement industriel aéronautique français Snecma, pour créer au Maroc une structure commune pour la révision des moteurs d’avions.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *