Logistique au Maroc : Des progrès en continu

Logistique au Maroc : Des progrès en continu

Au cours de ces cinq dernières années, le secteur de la logistique au Maroc a connu une forte croissance. Une évolution qui s’est traduite par une amélioration de sa performance dans l’Indice de performance logistique (LPI) 2012 établi annuellement par la Banque mondiale. Ainsi, le Maroc occupe actuellement le 50ème rang mondial dans la performance logistique  après un 113ème rang mondial enregistré en 2007. Le Maroc a obtenu un score de 3.03 en 2012 (voir tableau). En effet, la note globale de l’Indice de performance logistique reflète les perceptions relatives à la logistique d’un pays basées sur l’efficacité des processus de dédouanement, la qualité des infrastructures commerciales et des infrastructures de transports connexes, la facilité de l’organisation des expéditions à des prix concurrentiels, la qualité des services d’infrastructure, la capacité de suivi et de traçabilité des consignations et la fréquence avec laquelle les expéditions arrivent au destinataire dans les délais prévus. L’indice va de 1 à 5 et la note la plus élevée représente la meilleure performance. Avec un score de 3,03, le Maroc est un bon élève en ce qui concerne l’Indice de performance logistique. Dans le groupe des pays à revenu intermédiaire, tranche supérieure, les pays en tête du classement sont l’Afrique du Sud, la Chine et la Turquie, selon la Banque mondiale. Dans le groupe des pays à revenu intermédiaire, tranche inférieure, l’Inde, le Maroc et les Philippines affichent des améliorations de leurs performances supérieures à la moyenne. Enfin, dans la catégorie des pays à faible revenu, ce sont le Bénin, Malawi et Madagascar qui ont les meilleurs résultats. En quelques années seulement, le Royaume a réussi donc à se placer au top 50 mondial. Mais, le Maroc a encore du chemin à faire. A la 50ème place mondiale, le Maroc est devancé de loin par les Emirats arabes unis au 17ème rang, le Qatar au 33ème rang mondial, l’Arabie saoudite au 37ème rang, la Tunisie au 41ième rang et le Bahreïn au 48ème rang. Au Maroc, le développement de la logistique est un objectif fixé par le gouvernement afin d’améliorer la compétitivité des entreprises. Une nouvelle stratégie a ainsi été mise en place. L’objectif principal de cette feuille de route dédiée à ce secteur est la réduction des coûts logistiques du Maroc. On table ainsi sur une baisse du poids des coûts logistiques/PIB de 20% actuellement à 15% à l’horizon 2015 au profit des consommateurs et de la compétitivité des opérateurs économiques à travers une gestion optimisée, sécurisée et massifiée des flux de marchandises. Cette stratégie vise également l’accélération de la croissance du PIB par l’augmentation de la valeur ajoutée induite par la baisse des coûts logistiques, notamment à travers l’émergence d’un secteur compétitif avec des acteurs logistiques intégrés et des plateformes de services performants considérées comme de véritables centres de concentration et de création de valeur ajoutée logistique. En chiffres, la stratégie œuvre pour une hausse de 3 à 5 points du PIB à l’horizon 2015 en impact direct représentant une valeur ajoutée additionnelle de 15 à 20 milliards de dirhams, soit une augmentation de  0,5 à 0,7 point de PIB par an.
A travers la promotion de la logistique au Maroc, cette stratégie est inscrite dans une logique de développement durable du pays. Et ce à travers la réduction des nuisances avec une baisse du nombre de tonnes/kilomètres de 30 % à l’horizon 2015, une réduction des émissions CO2 de 35% à l’horizon 2015 et une décongestion des routes et des villes.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *