Loi 14-08 de mareyage : Remise des premières cartes et autorisations de mareyeurs

Loi 14-08 de mareyage : Remise des premières cartes et autorisations  de mareyeurs

Une nouvelle action vient confirmer les efforts consentis dans le cadre de la stratégie Halieutis. En effet, en marge du Salon  «Halieutis 2013», le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime a donné le coup d’envoi de la mise en œuvre de la loi 14-08 relative au mareyage par la remise des premières autorisations et cartes aux personnes physiques et morales désirant exercer l’activité de mare-yage et remplissant les conditions réglementaires et techniques requ-ises en la matière. S’inscrivant dans la ligne de mire de l’axe «Performance» du Plan Halieutis, cette loi vise à instaurer plus de transparence dans les transactions commerciales des produits de la mer.  La traçabilité est ainsi assurée depuis le débarquement jusqu’à la commercialisation. Soulignons que le département de la pêche maritime avait longuement travaillé sur la mise en place d’une loi pouvant garantir l’organisation de l’activité de mareyage. Cette loi assurera désormais une meilleure attractivité des halles et comptoir d’agréage du poisson industriel (CAPI) ainsi que des lieux de 1ère vente du poisson. Néanmoins, les mareyeurs déjà existants disposent désormais d’un délai d’une année pour se conformer aux exigences réglementaires afin de continuer cette activité. Il faut dire que l’organisation de la première vente aura plus d’impact. Notons qu’elle permettra de faire table rase avec les dérapages causés par l’exploitation de l’absence de lois légalisant l’exercice de l’activité de mareyage. De même, la mise en application de cette loi assurera le respect des exigences réglementaires et normatives en matière d’hygiène et de traçabilité. Elle garantira également l’amélioration des conditions de gestion des lieux de la première vente et les conditions de travail. Le rôle du mareyeur dans la chaîne de commercialisation et de distribution des produits halieutiques est incontestable. La loi en question a mis en avant des critères d’exercices pouvant aider aussi bien dans la traçabilité et la valorisation que dans la préservation des ressources halieutiques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *