Mustapha Boucetta : La région dispose d’un potentiel de développement touristique important

Mustapha Boucetta : La région dispose  d’un  potentiel  de développement touristique important

ALM : Comment se porte le tourisme à Tanger ?
Mustapha Boucetta : Le tourisme à Tanger enregistre des résultats encourageants. Nous avons clos l’année 2012 sur une progression de 6% en termes de nuitées et 5% en termes d’arrivées dans les hôtels classés. Nous avons fait de même pour les deux premiers mois de janvier et novembre 2013. Le nombre de nuitées pendant ces deux mois a connu une augmentation d’environ 5% par rapport à la même période de 2012. Cette tendance a été, également, et selon les données statistiques, maintenue à la hausse au cours du mois de mars.

Quels sont les nouveaux projets réalisés pour booster le tourisme ?
Tanger connaît actuellement une importante mise à niveau dans tous les domaines. En parallèle, le parc hôtelier connaît actuellement une extension à travers la réalisation de plusieurs unités hôtelières portant des enseignes internationales, dont certaines ont déjà ouvert leurs portes. Ce qui permettra d’atteindre le seuil susceptible d’intéresser davantage les grands tour-opérateurs étrangers.

Qu’est-ce qui distingue Tanger des autres destinations touristiques du Maroc ?
La région de Tanger jouit d’un large éventail de richesses naturelles et socioculturelles. Ce qui fait d’elle une zone touristique attractive et aux perspectives d’avenir très prometteuses. C’est d’ailleurs la seule région à disposer de deux façades maritimes, lui conférant ainsi un potentiel de développement touristique important. Son arrière-pays riche en activités de nature et d’aventures permet aux visiteurs d’aller à la découverte d’un milieu naturel aux paysages pittoresques et d’activités sportives allant de la randonnée traditionnelle aux sports d’eau vive.

Quelles sont les mesures prises par le CRT pour mettre en valeur tous ces atouts dont dispose la région ?
Nous essayons de mettre en avant notre politique de promotion régionale à travers notre participation à des foires et salons tenus dans des pays considérés comme des marchés émetteurs traditionnels. Nous avons participé à la Foire internationale du tourisme (FITUR) en Espagne, qui a été, malgré la crise, à l’origine d’une augmentation du flux touristique vers Tanger. Cela nous a encouragés davantage et nous a poussés à l’ouverture de la représentation de l’ONMT à Torremolinos, et ce dans le but d’être à proximité de ce marché. Nous avons pris aussi part au Salon Top Resa en France lequel constitue notre deuxième marché. Nous nous sommes aussi distingués grâce à notre présence au dernier World Travel Market à Londres. D’ailleurs l’Angleterre constituait, dans les années 70 et 80, un de nos principaux marchés émetteurs et que nous essayons actuellement de reconquérir. Nous entreprenons d’autres actions auprès d’autres marchés potentiels tels ceux d’Europe de l’Est et d’Amérique latine. Et s’agissant des actions d’animation, nous sommes en train de revoir le calendrier de déroulement des manifestations (festivals, moussems…) de manière à prolonger la saison touristique.

Quel est l’apport de l’ONMT dans votre politique promotionnelle de la région ?
Nous adoptons de concert avec l’ONMT une politique de promotion qui s’articule autour de l’organisation d’éductours (Family trips) et de voyages de presse en provenance de tous ces marchés émetteurs ; cela est accompagné par des workshops organisés dans ces pays.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *