ONP : Des projets modernes pour Tanger

ONP : Des projets modernes pour Tanger

Au carrefour de l’océan Atlantique et de la Méditerranée, Tanger est une ville de pêche. Et au-delà de la ressource halieutique locale, la ville du détroit constitue un important centre régional de commercialisation des produits de la mer en provenance d’autres ports du Royaume. C’est ainsi les projets de l’Office national des pêches (ONP) visent la réorganisation de la commercialisation et de la distribution de poisson dans la région, selon des normes modernes. De ce fait, ce projet intégré est de nature à accompagner l’essor touristique que la région est appelée à connaître et s’ajouter aux autres atouts de la ville pour réussir sa grande ouverture sur le monde, dont l’Expo 2012.
Il est donc question de créer un marché de gros structurant et novateur.
L’objectif étant de répondre à la demande, actuelle et future, et contribuer au développement de la consommation nationale en produits de la mer dans les meilleures conditions de prix, de qualité, de disponibilité et de salubrité. Ce projet, réalisé en partenariat avec la Commune urbaine de Tanger pour un investissement global de 29 millions de dirhams, sera financé à hauteur de 50 % par l’ONP. Pour rappel, la convention de partenariat a été signée, le 19 janvier dernier, sous la présidence de Mohamed Hassad, wali de la région Tanger-Tétouan, Majid El Ghaïb, directeur général de l’ONP, et Dahman Derham, président du conseil de la ville.
«Cette nouvelle infrastructure qui sera implantée sur un terrain d’une superficie totale de près de deux hectares donnera une nouvelle dimension à la commercialisation des produits de la mer dans la région», selon les responsables de cet Office.
En effet, ce projet entre dans le cadre d’une démarche intégrée visant à faire de Tanger une plate-forme régionale structurée de distribution et d’exportation de poisson.
Et ce à travers la mise en place d’un réseau intégré de commercialisation, composé d’une halle au poisson située dans le port de pêche, d’un marché de gros au poisson en dehors de l’enceinte portuaire, de marchés de détail et de marchands ambulants équipés en moyens appropriés, répondant aux standards de qualité et de salubrité requis. «Une telle organisation permettra une plus grande maîtrise du processus de commercialisation et le respect des normes de qualité au niveau de tous les maillons de la filière, favorisant, ainsi, le développement de la consommation interne des produits de la mer», selon la même source. Et d’ajouter : «la nouvelle organisation de la commercialisation du poisson dans la ville de Tanger permettra à la fois de décongestionner le port en réservant la halle aux produits débarqués localement et de renforcer le potentiel touristique de la ville en permettant un meilleur approvisionnement de la ville et de sa région en produits de la mer, en ouvrant le port sur la cité et en réduisant les nuisances ainsi que l’impact négatif sur l’environnement généré par le trafic de camions transportant le poisson».
Il est à noter que la réalisation de ce projet entre dans le cadre du plan d’action stratégique de l’ONP, pour la période 2006-2010, visant le renforcement et la mise à niveau du circuit de distribution national ainsi que la promotion de la consommation intérieure des produits de la pêche.
Pour atteindre ces mêmes objectifs, l’Office prévoit la construction d’une nouvelle halle, dite de nouvelle génération, pour un investissement de l’ordre de 35 millions de dirhams. «Cette nouvelle infrastructure, conforme aux standards internationaux, obéira aux principes de la séparation des flux et de la marche en avant. Elle sera équipée d’un système de réfrigération qui permet le contrôle de la température pour le maintien de la qualité du poisson», affirme-t-on à l’ONP.
La conception de cette halle est axée sur trois principes fondamentaux. Il s’agit de la maîtrise des flux à travers la séparation des flux des produits et des personnes, la mise en place de dispositifs de réfrigération pour la préservation de la qualité de poisson, ainsi que l’informatisation de l’ensemble du processus de commercialisation : du débarquement jusqu’à la vente finale. «Ce projet vise une plus grande valorisation des produits de la mer et assure transparence, célérité des opérations commerciales et traçabilité des produits», indique-t-on à l’ONP. Cette nouvelle halle sera construite sur une superficie totale de 3.000 mètres carrés dont 2.500 m 2 couverts.
Les projets de modernisation de l’ONP concernent également la vente au détail.
De même, l’ONP apportera son appui technique pour la construction d’un réseau de marchés au détail au niveau de la ville ainsi qu’un appui aux marchands ambulants dans le cadre d’une démarche intégrée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *