Pour la dépollution de la baie de Tanger

Pour la dépollution de la baie de Tanger

Ce projet de dépollution de la baie de Tanger concerne la réalisation d’une station de pré-traitement des eaux usées et d’un «émissaire marin» de 2,2 km qui rejettera les effluents une fois traités, au large du détroit de Gibraltar. «Le projet de dépollution de la baie de Tanger est un programme ambitieux, qui a nécessité des études détaillées», précise-t-on chez ce groupe. La réalisation de ce projet était tributaire des résultats de l’étude du schéma directeur d’assainissement permettant de fixer le lieu précis de ces ouvrages.
En 2004, le schéma directeur d’assainissement concluait que la station de pré-traitement devrait être située derrière le port, au niveau du rejet principal de la ville, sur une plate-forme à découper en mer. «Vu la délicatesse et la difficulté de ce type de travaux, il a, par conséquent, fallu faire l’étude et réaliser une plate-forme maritime sur une surface de 14 000 m2, avec le prolongement du rejet principal et la création d’un rejet secondaire», ajoute-t-on.
Actuellement, les études sont en cours de finalisation. L’achèvement de ce chantier est prévu courant cette année. Pour rappel, la station de pré-traitement a fait l’objet d’une étude d’impact sur l’environnement, adoptée à l’unanimité par le Comité national des études d’impact sur l’environnement en 2004. Par ailleurs, il est prévu que la station soit entièrement recouverte, insonorisée et désodorisée.
«En rejetant les eaux traitées à distance des côtes et des plages, Veolia Environnement au Maroc améliorera nettement la qualité des eaux de baignades des plages, avec tous les impacts que cela représente sur la santé publique et sur l’activité touristique de la région», selon les responsables de ce groupe.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *